10ème dossier du Ti criminel:Les accusés en liberté

0
1655

Ils étaient trois accusés à plancher hier jeudi 9 mai 2019 dans le cadre du dixième dossier de la session criminelle en cours au Tribunal de première instance de Cotonou.  Daniel Gbaguidi, Gildas Zottoont été condamnés à 60 mois de réclusion. Wilfried Ahogbéhossou est, quant à lui, acquitté au bénéfice du doute.

Ils ont fait du vol leur passion. Les accusés d’hier ne cachent pas leur dévotion à la soustraction frauduleuse de la chose d’autrui. Souvent en binôme, ils opèrent généralement la nuit. Rien n’échappe à leur main agile. Même les biscuits et amuse-bouches sont emportés par ces jeunes qui ont souvent réussi leur forfait. Au cours de son audition, l’accusé le plus coopératif, Gildas, a déclaré qu’il a conduit plusieurs opérations de vol avec le nommé Daniel qui est en quelque sorte le Chef de file de la bande. La dernière dont il se souvient et qui l’a conduit en prison, c’est le vol avec effraction d’une boutique.

Ce jour, confie-t-il au Tribunal, ils avaient raté leur cible, parce que les concernés étaient encore en éveil. De peur de rentrer bredouille, ils se sont attaqués à une boutique, mais la moisson n’a pas été grande. « Nous n’avons emporté que des biscuits, des amuse-bouches, du whisky en sachet », a-t-il laissé entendre. Wilfried et Daniel ont aussi raconté leur exploit, mais aucun d’eux n’a reconnu les faits. En effet, dans la nuit du 17 au 18 juin,  la nommée Yvette Kèdoté a été victime d’un cambriolage à son domicile par des individus non identifiés qui ont emporté un ordinateur portatif et divers objets. Pendant qu’elle se plaignait dans le quartier auprès de certains jeunes, ils lui ont suggéré de se rapprocher du sieur Daniel, réputé cerveau d’un groupe de voleurs.

Après lui avoir relaté sa mésaventure, Daniel est revenu quelques jours plus tard avec la bonne nouvelle qu’il a retrouvé le bien volé ; mais qu’il faut qu’elle débourse 50 mille pour l’avoir. La victime n’a pas accepté, mais des mois après, elle aura la visite d’autres voleurs. En effet, une nuit, des individus ont encore cambriolé chez elle emportant une motocyclette, des téléphones portables et du numéraire. L’opération a été ‘’propre’’ mais les voleurs ont laissé échapper un détail. Le bracelet d’un des leurs a été retrouvé sur les lieux. Ce bien curieusement appartenait à Daniel. On le saura bien plus tard, car c’est à l’enquête préliminaire que le nommé Wilfried a affirmé de façon précise que le bracelet en question appartenait à Daniel. A la barre hier, Wilfried l’a réitéré, mais l’intéressé s’y est opposé mordicus « Je n’ai jamais porté de bracelet. J’ai le sang chaud et quand je porte de bracelet cela s’arrête », essaie-t-il de démontrer. Daniel a donc rejeté en bloc l’accusation de vols de motos et d’autres objets. Il a également déclaré qu’il n’a pas mené plusieurs opérations, mais quelques-unes. Wilfried, pratiquement taciturne pendant toute l’audition, a soutenu avoir participé à des opérations  de vol avec Daniel.

Au cours de ses réquisitions, le représentant du Ministère public, Rodrigue Ago, a retenu les chefs de vol et association de malfaiteurs à l’encontre des accusés Gildas Zotto et Daniel. Il demande à condamner le premier à la peine de 10 ans de réclusion et le second à 15 ans. Quand au sieur Wilfried, il a déclaré qu’il n’a pas d’éléments suffisants contre lui et demandé au Tribunal de l’acquitter. L’avocat de Wilfried  Narcisse OkryOdjobélé a laissé entendre que son accusé ne devrait pas passer autant d’années en détention, car plusieurs indices ont permis d’établir qu’il n’était pas impliqué dans le dossier. Jonel do-Régo et Aziz Onifadé respectivement conseils des accusés Gildas et Daniel ont demandé à la Cour de retenir le vol simple et de disqualifier le crime d’association de malfaiteurs. Ils ont plaidé en faveur d’un aménagement de la peine. Au terme des plaidoiries et réquisitions, les deux accusés. Ils recouvrent leur liberté car ils ont été condamnés à 60 mois de réclusion. Ils étaient en détention depuis 2013. Wilfried a quant à lui, été acquitté au bénéfice du doute.

HA

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here