10ème édition du Happy chinese new year:Le géant carnaval qui met Ouidah en effervescence

0
1852

La ville de Ouidah était, le samedi 16 février 2019, le centre d’attraction de la culture chinoise au Bénin. Un géant carnaval suivi de spectacle initié dans le cadre de la célébration du Happy chinese new year a mis la cité culturelle en effervescence.

Le Directeur du Centre culturel chinois (Ccc) a bien fait de décentraliser la célébration du Festival du nouvel an chinois. C’est du moins ce qu’il convient de retenir après le géant carnaval qui a regroupé, le weekend écoulé, les peuples chinois et béninois à Ouidah. Sur plus de deux kilomètres, les caravaniers ont parcouru les artères de cette ville du département de l’Atlantique pour annoncer la bonne nouvelle aux populations : la culture chinoise et celle béninoise sont unies pour accomplir de grandes œuvres de développement. Dans cette cohue qui a pris le départ à la mairie, on pouvait apercevoir le Directeur du Centre culturel chinois, Wei Jun, qui de rouge vertu, ne s’est point embarrassé d’esquisser des pas de danse. La troupe des arts martiaux du centre culturel Chinois, le club de musique de l’Institut Confucius, les troupes de Zangbeto de Cotonou, les  »Supers Anges Xwendo Man Bu », les  » Towara  », les supers acrobates de Cotonou, la troupe espoir de Ouidah, la troupe énergie, les supers rivo,  les  » Tambours d’Afrique  » du festival Trace et autres ont assuré des démonstrations inédites aux populations qui ont envahi les rues.

Que ce soit au  marché Zobè, à Fiordanmin,  à Ahouandjigor ou à la place  » Fort Français » de la cité Kpassè, l’ambiance était électrique. C’était la preuve que la 10ème édition du Festival du nouvel an chinois placée sous le signe du cohon a comblé les attentes. Pour Wei Jun, le choix de la ville de Ouidah n’est pas un fait du hasard. « Ouidah est une ville historique et touristique, surtout culturelle, rituelle parce que abritant chaque année beaucoup de festivals tels que la fête du Vodoun, le festival de danse Agogo et autres. Je me réjouis parce que Ouidah nous accueille pour la première fois depuis le lancement du festival, il y a 10 ans », a fait savoir le Numéro 1 du Centre culturel Chinois. Il n’a pas manqué de dévoiler les ambitions touristiques du centre à travers sa coopération avec une province chinoise connue pour ses atouts touristiques avant de donner le top du grand spectacle de la soirée. Une soirée riche en mouvements et en expressions scéniques. Bruno Adjovi, le premier adjoint du maire de Ouidah, quant à lui, a exprimé toute sa joie. « C’est un grand festival parce que vous avez choisi de rendre publiques les richesses de la Chine, les richesses culturelles de chez vous à nos communautés et, ce faisant c’est la commune de Ouidah qui est honorée. Nous vous exprimons notre reconnaissance. Bonne fête Cochon au peuple chinois », s’est-il réjoui.

 

J S B

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here