14ème réunion du Club-er sur l’électrification rurale:Le ministre Houssou expose les prouesses du Bénin

0
323
Ein Hochspannungsmasten für Strom vor blauem Himmel und Sonnenstrahlen

Le Bénin, aujourd’hui, est un bon exemple en matière d’actions menées pour l’accès des populations à l’électricité. Le ministre de l’Energie, Dona Jean-Claude Houssou, l’a martelé, mercredi 05 décembre 2018, lors de l’ouverture de la 14ème réunion du Club-er qui se tient à Bénin Marina hôtel sous le thème « Electrification décentralisée : mini-réseau, se préparer à l’arrivée du réseau national ».
L’Energie est désormais au cœur du Bénin, qui est une terre d’opportunités grâce au président Patrice Talon. C’est l’assurance donnée par le ministre de l’Energie lors de l’ouverture de la 14ème réunion du Club-er. Selon Dona Jean-Claude Houssou, depuis le 06 avril 2016, le Bénin a amorcé une nouvelle ère de son développement en matière énergétique. « Nous sommes passés d’une durée moyenne de coupure de 75 heures en 2015 à 16 heures. Ça veut dire qu’en l’espace de deux ans et demi, nous avons divisé ce temps de coupure par quatre.



La durée moyenne de dépannage est passée de 10,6 heures en 2015 à 2,3 heures. C’est une prouesse », a-t-il indiqué pour donner la preuve que beaucoup d’efforts ont été faits pour mettre fin à la dépendance vis-à-vis des autres pays. Primo, il a cité l’extension de la filière thermique pour garantir un accès compétitif à l’électricité, puisque 95% de la consommation provenait de l’importation. « Le gouvernement a décidé de changer ce paradigme et d’ici à 2021, nous devons avoir sur notre territoire l’essentiel des moyens de production pour satisfaire nos besoins », a-t-il rassuré. Secundo, le gouvernement du Nouveau départ fait du développement des énergies renouvelables une priorité. « Nous allons passer en l’espace de quatre ans de 0% énergie solaire à près de 25% de notre mixte énergétique à travers des projets structurants, notamment la construction d’une mini centrale solaire de 25 mégawatts financé par l’Afd et un projet de 45 mégawatts dans le cadre du Mca 2 qui seront installés sur quatre sites », a-t-il insisté. Tertio, la restructuration de l’opérateur national a démarré avec des réformes inégalées à travers la mise en place d’un contrat-plan dorénavant opérationnel avec des indicateurs de performances revus trimestriellement.



A cela s’ajoute la construction d’un dispatching qui jusque-là est inexistant. L’électrification rurale n’est pas du reste. A en croire le Numéro 1 de l’Energie au Bénin, un vaste projet d’électrification hors réseau est initié avec le concours du Mca. De même, l’Exécutif a adopté un certain nombre de textes pour créer les conditions de sécurité et d’attractivité des investissements privés dans le secteur pour le bien-être des populations.

Joël Samson Bossou

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here