1,5 milliard pour le financement des partis politiques en 2020:Paul Hounkpè et Abdoulaye Gounou saluent la décision

0
466

Le décret n°2020-362 du 22 juillet 2020 portant financement des partis politiques pour l’année 2020 pris par le président Patrice Talon n’a pas laissé indifférents les acteurs politiques. Au nombre de ceux-ci, Paul Hounkpè, secrétaire exécutif national de la Force cauris pour une Bénin émergent (Fcbe) et Abdoulaye Gounou, député et membre du Bloc républicain (Br) qui ont félicité le chef de l’Etat pour avoir acté le financement des formations politiques.

L’Etat a prévu débourser trois milliards de FCfa pour financer les partis politiques en 2020 dont 1,5 milliards de FCfa pour les deux derniers trimestres de l’année en cours au prorata des performances réalisées aux dernières élections communales et municipales. La nouvelle rendue publique par les médias la semaine écoulée a réjoui à plus d’un titre les acteurs politiques notamment le secrétaire exécutif national de la Force cauris pour un Bénin émergent (Fcbe), Paul Hounkpè. Interrogé par radio Bénin, le numéro 1 des Cauris a manifesté sa joie de savoir enfin que l’Etat va donner du souffle aux partis politiques en mettant à leur disposition les ressources financières pour leur fonctionnement et organisation. « C’est une étape sincèrement importante dans les reformes parce que nous voulons qu’il y ait moins d’interférences occultes dans la gestion des partis politiques et des élections », a-t-il fait savoir. Analysant l’environnement politique, l’ancien ministre de la Culture de Yayi Boni a fait remarquer que dans le contexte politique béninois actuel, il est difficile pour les militants de cotiser dans les partis politiques. D’où sa volonté de disposer des moyens financiers requis pour animer la vie politique. Profitant de l’occasion, il a exhorté le gouvernement à mettre en application la loi portant statut de l’opposition afin que le chef de file de l’opposition soit nommé en Conseil des ministres et apporte sa pierre à l’édification du Bénin. Le député du Bloc républicain (Br), Abdoulaye Gounou, accueille aussi favorablement la concrétisation de la loi portant financement des partis politiques. Pour l’élu de la 4ème circonscription électorale interrogé par la radio nationale, ce financement tel que proposé par la loi n° 2019-44 portant financement public des partis politiques en République du Bénin, va provoquer une mutation de la vie politique. « Désormais, nous sommes en train de rivaliser avec les grandes démocraties, les anciennes démocraties qui ont dépassé l’Afrique sur ce point », a-t-il déclaré sur la radio nationale. Il va poursuivre en affirmant « qu’aujourd’hui en Afrique, tout apparait comme si quand on n’est pas fortuné, on ne peut pas faire de la politique, on ne peut pas accéder à la magistrature suprême. L’effectivité du financement des partis politiques, va donner de l’ampleur aux partis politiques ». Ce dernier a précisé que ce financement ne sera pas utilisé anarchiquement. Il sera accompagné d’« un audit chaque année car il s’agit des fonds alloués par l’Etat pour une mission qui est l’animation de la vie politique », a-t-il informé.

 

Sadyath Odjo (Stag)

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here