1ère édition du Saga à Cotonou:Booster l’accès des Pme aux crédits

0
695

Le Bénin accueille la 1ère édition du Salon africain de la garantie (Saga) du 21 au 22 février 2019. Creuset annuel d’échanges entre les institutions de garantie, les établissements financiers, les banques et les Petites et moyennes entreprises, il vise, entre autres, à booster l’accès des Pme aux crédits. Le lancement a été fait hier à Cotonou par le parrain, Abdoulaye Bio Tchané.

L’Afrique dispose désormais d’un creuset pour donner du rythme au financement des Petites et moyennes entreprises (Pme). Il s’agit du Salon africain de la garantie (Saga). La 1ère édition se tient au Bénin du 21 au 22 février 2019 sous le parrainage du ministre d’Etat chargé du Plan et du développement, Abdoulaye Bio Tchané. Creuset annuel d’échanges, le Saga vise plusieurs objectifs à savoir créer un cadre de discussion entre les institutions de garantie, les établissements financiers, les banques et les Pme afin d’insuffler une nouvelle dynamique au financement des Petites et moyennes entreprises; mutualiser les forces des institutions de garanties en Afrique pour plus de visibilité et positionner les institutions de garanties et les établissements bancaires comme des acteurs incontournables du développement inclusif des économies africaines et de la lutte contre la pauvreté. A l’ouverture des travaux, la présidente de l’Apiga a rappelé les raisons pour lesquelles son institution a pris part activement à l’organisation du Salon. « L’Apiga s’est pleinement associée à l’organisation de ce salon qui s’inscrit dans la droite ligne de ses principales activités qui doivent concourir au renforcement des politiques et programmes économiques des gouvernements de nos pays dans le cadre de la facilitation de l’accès des entreprises aux financements bancaires », a laissé entendre Naka Gnassingbé.

Le parrain de la cérémonie, Abdoulaye Bio Tchané, a reconnu la justesse de l’initiative dans son discours de lancement. Selon le ministre d’Etat, le thème central de cette première édition à savoir « La garantie dans l’écosystème des Pme, enjeux et perspectives » interpelle. Cela, à cause de l’impact des Pme sur le Pib des pays africains qui se situe entre 20 et 30 % contre environ 60 % en moyenne dans les pays développés et du fait que les Pme africaines sont à l’origine de 20 à 40 % des emplois. Afin de permettre aux Petites et moyennes entreprises de mieux soutenir une croissance inclusive des pays, Abdoulaye Bio Tchané a exhorté les participants à donner des orientations et des solutions précises pour la mobilisation des ressources. Outre la présidente de l’Apiga, la cérémonie a connu la participation de la Directrice générale du Fagace, Minafou Coulibaly-Koné et du ministre des Pme, Modeste Kérékou.

SA

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here