35ème Journée nationale de l’arbre dans le Borgou:2100 plants mis en terre à Nikki-Kpérou

0
1570

La ville de Parakou n’est pas restée en marge de la célébration de la 35ème journée nationale de l’arbre. Le 1er juin 2019, le maire Charles Toko,  entouré des cadres de la mairie et de quelques membres de son conseil,  a garni la forêt communale de Nikki-Kpérou avec 2100 nouveaux plants mis en terre dans le 3ème arrondissement.

La fine pluie du samedi dernier n’a pas émoussé les ardeurs de l’édile de Parakou et son équipe. Arboré de sa tenue traditionnelle « Tako », Charles Toko ne s’est pas empêché de se salir. Sans ménagement, il s’est mis à la tâche pour donner le bon exemple. Preuve qu’il s’est résolument engagé à faire de Parakou une ville verte. Après le succès de l’année dernière, il compte poursuivre le reverdissement de la forêt communale de Nikki-Kpérou qui s’étend sur 4 hectares et entièrement clôturée par des barbelés. Ici, 2100 nouveaux plants ont été mis en terre sur une superficie d’un hectare. Les espèces à croissance rapide ont été privilégiées en raison de la forte  dépendance de la population vis-à-vis des produits forestiers, a expliqué le capitaine Sahadatou Adam, responsable de la section communale des eaux et forêts de Parakou. Tout en reconnaissant les efforts de l’administration forestière aux côtés de la mairie pour l’entretien des arbres plantés, le maire Charles Toko œuvre inlassablement pour  doter  chacun des 58 quartiers de Parakou  d’au moins 1000m² de forêt d’ici à deux ans avec l’appui de son partenaire d’Orléans. Quant aux arrondissements, ils auront  quatre hectares de plantation chacun. A ce niveau, les choses sont très avancées. A titre illustratif, le premier arrondissement avait, par exemple, à son actif une centaine d’hectares de forêt. 20hectares  dont 15 régulièrement reboisées s’y sont ajoutées. Cet effort est également en cours dans les autres arrondissements en vue de l’atteinte des objectifs fixés.  Connaissant bien les avantages de l’arbre, l’autorité municipale a  rassuré que l’entretien de ces plants ne souffrira d’aucune insuffisance. Il faut rappeler qu’au plan départemental, c’est l’Ecole primaire publique de Ouénou, dans  la Commune de Nikki, qui a abrité la cérémonie de lancement officiel de cette journée présidée par le préfet du Borgou, Mama Djibril Cissé.

 

Zéphirin Toasségnitché

(Br Borgou-Alibori)

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here