Les religieux prônent la paix

0
2921

Les violences post-électorales ne laissent personne indifférent. Dah Gbèdiga, président du Comité national du suivi des religions endogènes, Clément Toffa, père fondateur de l’église évangélique Oméga  et Faïssou Adébo, Secrétaire général de la fondation Malehossou, ont décrypté ces actes de vandalisme et ont appelé le peuple à œuvrer pour la paix. Ils étaient sur l’émission spéciale de Golfe télévision consacrée aux violences post-électorales dimanche 05 mai 2019.

« Triste et malheureux », c’est ainsi que les Chefs religieux ont qualifié les actes de violence qui sont subvenus au lendemain des élections législatives. C’était au cours d’une émission spéciale le dimanche 05 mai 2019 sur Golfe télévision. Ils ont déploré que les manifestations post-électorales dégénèrent. Pour ce faire, les chefs religieux ont appelé tout le peuple à observer des moments de prière pour que la paix revienne dans le pays. Selon Dah Gbèdiga Adoko, président du Comité national du suivi des religions endogènes, le Bénin ne mérite pas ces événements. « Les élections ont toujours été des moments de fête au pays », a-t-il déclaré. A son avis, cette réaction de certains Béninois amène à se poser des questions sur les motivations de ces violences et la défaillance du niveau d’éducation. Car, le Bénin est connu comme un pays de paix. Pour sa part, Faïssou Adégbola, l’Imam de la mosquée de Midombo, a invité les dirigeants à la patience et à privilégier le dialogue. Ces manifestations ne profitent à personne si ce n’est de transformer le pays en un champ de bataille. Aux anciens présidents, les religieux les ont exhortés à enfiler leurs manteaux de sagesse pour le dégel de la situation. « Nous espérons que cette période de jeunes de Ramadan sera mise à profit pour demander la clémence de Dieu sur le pays », a-t-il indiqué. Quant à Clément Toffa, Fondateur de l’église évangélique Oméga, il a invité le gouvernement à faire le bilan des dégâts et qu’il accompagne les victimes.

 

Donald Kévin Gayet (Coll)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here