Fichier national des aspirants à l’enseignement:Une nouvelle évaluation pour les retardataires

0
950

Le ministre de l’enseignement secondaire, technique et de la formation professionnelle, Mahougnon Kakpo, était, mardi 21 mai 2019, au Lycée Coulibaly pour constater l’évolution de la correction de l’évaluation organisée au profit des aspirants à la fonction enseignante. A cette occasion, l’autorité a annoncé qu’une nouvelle évaluation sera organisée pour les retardataires.

Une chance sera donnée aux aspirants à la fonction enseignante qui n’ont pas pu composer lors de la première évaluation. Le ministre Mahougnon Kakpo a fait part de la volonté du gouvernement d’organiser une autre évaluation à l’intention des candidats qui, pour de diverses raisons, n’avaient pas participé aux tests. Cette seconde chance concerne les candidats qui étaient indisposés lors de la première composition, ceux qui n’étaient pas sur le territoire nationale, ceux qui n’avaient pas déposé leurs dossiers à temps, ceux qui ont les diplômes académiques souhaitent y participer, soient au primaire ou secondaire d’enseignement général. « Un communiqué sera, d’ici la fin de la semaine, publié pour plus de détails sur l’organisation de cette seconde évaluation », a-t-il précisé. L’autorité, lors de cette sortie, est passée dans chacune des salles de correction pour constater le bon déroulement de la correction. En ce qui concerne l’état des lieux, les travaux de correction avancent agréablement selon le ministre. Certaines sous-commissions ont déjà fini, mais la sous-commission de la Culture générale prend un peu plus de temps que les autres. Néanmoins, Mahougnon Kakpo a informé que les résultats de ce test seront publiés probablement la fin de la semaine prochaine. « Le nom des admis pour figurer dans la basée seront affichés », a-t-il indiqué. Pour lui, la mise en place de cette base nationale d’aspirants est née du constat d’un déficit en quantité et en qualité d’enseignants dans le  système éducatif.

 

Donald Kévin Gayet (Coll)

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here