Victor Topanou à propos du mandat présidentiel:« Je suis rassuré par les verrous apportés »

0
1028

Le rapporteur général au dialogue politique Victor P. Topanou était sur l’émission ‘’Café politique’’ de la télévision E-télé hier jeudi 7 novembre. Au cours de son intervention, il a exprimé sa satisfaction par rapport aux verrous apportés au niveau de l’article 42 de la Constitution. L’invité est également revenu sur les étapes ayant conduit à la formulation des recommandations issues du dialogue politique.

«  Je suis assez rassuré par les verrous apportés dans la Constitution pour ce qui est du mandat présidentiel », affirme l’air serein le Professeur d’université et rapporteur général du dialogue politique, Victor Topanou. L’invité affirme qu’il est très satisfait du travail fait à ce niveau. A l’en croire, il est désormais impossible pour un quelconque Président de la République d’exploiter  l’article 42 de la Constitution pour s’éterniser au pouvoir. Assez rassuré et l’esprit visiblement  dégagé, Victor Topanou affiche un sentiment assez clair du devoir bien accompli. Au cours de son intervention, l’invité s’est aussi penché sur les remous qui ont suscité le travail du comité technique. En effet, à la suite de la présentation du rapport général du Comité de formulation technique des recommandations du dialogue politique, certaines langues ont semblé dire que certains points introduits dans la Constitution ne sont pas pris en compte lors du dialogue politique. Le dispositif relatif au poste de Vice-présidence, par exemple, était celui qui faisait partie des critiques de certains acteurs politiques. Pendant les échanges, le rapporteur général a insisté sur le fait que la question relative à l’organisation d’élections générales a été à l’unanimité adoptée par les délégués présents. Ce postulat de base était, selon son intervention, le point de consensus socle sur lequel le Comité a travaillé pour identifier les hypothèses devant permettre d’aboutir à la décision d’uniformisation retenue par les délégués au cours du dialogue.

AT

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here