9ème Roi de Danxomè:Les festivités du Bicentenaire de Guézo ont démarré

0
246

Les fils et filles du royaume de Danxomè ont décidé de rendre hommage mérité à dada Guézo, 9ème roi de Danxomè, à travers la célébration du Bicentenaire. L’ouverture des manifestations a eu lieu le samedi 03 novembre 2018, à Abomey au palais Hounli, en présence des autorités politico administratives, têtes couronnées, des princes et d’une foule immense.

Pendant 15 jours, les palais royaux d’Abomey en général, et celui de Hounli en particulier vont vibrer aux chants et danses royales pour commémorer les deux cents ans d’intronisation du roi Guézo. A en croire Dah Yamongbè Guézo,  président du comité d’organisation des festivités, les manifestations entrant dans le cadre de la célébration du Bicentenaire du sacre du roi Guézo le résultat d’un long processus qui a progressivement pris corps au fil du temps pour devenir aujourd’hui réalité. « C’est une véritable célébration de la culture de Danxomè », a-t-il souligné. Faisant l’histoire de l’accession au trône de Guézo, il a rappelé qu’il y a 200 ans que le prince Kouhonnou Mahounhon est monté sur le trône de Danxomè sous le nom Guézo où il a régné de 1818-1858, soit 40 ans années au cours desquelles il a mis le royaume sur orbite.

src= »//pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js »></script>
<ins class= »adsbygoogle » style= »display: block; text-align: center; » data-ad-layout= »in-article » data-ad-format= »fluid » data-ad-client= »ca-pub-4711733241009537″ data-ad-slot= »5661125067″></ins>
<script>
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

Au titre de ses actions phares, on peut citer les réformes au plan politique, économique et social, la réorganisation de l’Armée de Danxomè avec le recours à de la gent féminine, le développement de l’agriculture par l’introduction de nouvelles cultures, et surtout le rassemblement des fils et filles du royaume de Danxomè à travers l’allégorie de la jarre trouée.

 

« C’est dire combien les empreintes de son règne sont encore visibles de nos jours dans maintes domaines de la vie de notre pays », a déclaré Dah Yamongbè Guézo. Pour le maire d’Abomey, Blaise Ahanhanzo Glèlè, cette commémoration est un symbole de la jarre trouée que les fils et filles de Danxomè doivent boucher de leurs mains. C’est pourquoi, il invite les filles et fils de Danxomè à se réconcilier avec tous les autres fils du Bénin, car sans l’unité nationale il n’y a pas de développement. A sa suite, Firmin Kouton, préfet du Zou a témoigné qu’au cours de son règne, le roi Guézo fut aidé dans l’administration du royaume par ses amis Francisco de Souza, et Nicolas de  Montaguerre.

src= »//pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js »></script>
<ins class= »adsbygoogle » style= »display: block; text-align: center; » data-ad-layout= »in-article » data-ad-format= »fluid » data-ad-client= »ca-pub-4711733241009537″ data-ad-slot= »5661125067″></ins>
<script>
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

« C’est ainsi que le premier, Francisco de Souza fut nommé premier ministre gouverneur de Ouidah, représentant officiel du roi de Danxomè et le second, Nicolas de Montaguerre fut nommé ministre-conseiller du roi à Ouidah », a-t-il laissé entendre. Les manifestations commémoratives vont être étendues à tous les palais du roi Guézo à savoir Agbangnizoun, Kindji Lodoba. Les liens historiques entre Abomey, Cotonou, Porto-Novo et Ouidah seront également célébrés lors des manifestations dans ces villes. Le programme prévoit aussi un vernissage sur la vie et l’œuvre du roi Guézo qui sera ouvert au public.

 

Gaétan Nato

 (Br Zou-Collines)

 

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here