Accueil > Sante >

13 Signes cliniques que vous avez un trouble de la thyroïde et Que faire

La thyroïde – cette glande maîtresse qui se trouve dans votre cou – contrôle de nombreuses cellules de votre organisme. Partant, les troubles de la thyroïde peuvent provoquer de sérieux déséquilibres physiques et psychiques. Une (01) femme sur huit (08) serait sujette à cette pathologie. Découvrez treize signes révélateurs.

1. Faiblesse des os
Si vous souffrez de faiblesse des os, faites vérifier votre thyroïde. La fonction thyroïdienne anormale peut diminuer la densité minérale osseuse. L’hypercalcémie est couramment observée, en cas d’hypothyroïdie.
2. Douleurs gastriques
Une fonction thyroïdienne faible peut affecter le bon fonctionnement de vos intestins, essentiel à une digestion saine. Elle altère également la capacité de votre corps à absorber les nutriments.
3. Faible libido
La faiblesse de la libido est usuellement imputée au vieillissement ; alors qu’en fait, elle peut indiquer un déséquilibre hormonal plus grave. La fonction thyroïdienne ralentie affecte le métabolisme de l’œstrogène et de la testostérone, provoquant chez les hommes une dysfonction érectile.
4. Prise de poids
Lorsque vos hormones thyroïdiennes sont perturbées, votre corps est moins en mesure de décomposer la graisse, vous rendant résistant à la perte de poids. Des années de régimes et des heures exténuantes au gymnase ne donneront aucun résultat positif, car ces traitements ne régleront pas le déséquilibre hormonal sous-jacent. En revanche, lorsque ce trouble hormonal sous-jacent sera traité et guéri, alors la perte de poids suivra naturellement.
5. Manque d’énergie
En plus de ralentir votre capacité à brûler les graisses, l’hypothyroïdie entraîne une asthénie physique et mentale ainsi qu’une frilosité générale de votre organisme, en raison du déséquilibre métabolique.
6. Régulation anormale de la glycémie
Quand l’activité de votre thyroïde est faible, elle diminue la capacité de votre corps à absorber le glucose, réduisant la production d’adénosine triphosphate (ATP) la source essentielle d’énergie cellulaire. Vous pouvez alors vous sentir comme hypoglycémique. Ce dysfonctionnement peut conduire, à terme, au syndrome métabolique ou à une résistance à l’insuline.
7. Taux élevé de cholestérol et de triglycérides
Un niveau bas d’hormones thyroïdiennes diminue la dégradation du cholestérol, conduisant à un taux de cholestérol et de triglycérides élevé. Alors que le cholestérol élevé est un mauvais prédicteur de crise cardiaque et de risque d’AVC, le taux élevé de triglycérides est un marqueur précis d’augmentation des facteurs de risques.
8. Fatigue surrénale
Lorsque vous souffrez d’hypothyroïdie, l’axe hypothalamo-hypophyso-surrénalien est activé. En raison de la mauvaise régulation du glucose et de l’adénosine triphosphate (ATP), l’axe cérébro-surrénal pompe plus de cortisol dans une tentative d’obtenir plus d’énergie pour les cellules. Cette opération agit sur votre système immunitaire et musculo-squelettique, entraînant une fatigue surrénale.
9. Surcharge de toxines
La mauvaise santé de la thyroïde dérègle le fonctionnement de votre foie et de votre vésicule biliaire. Cette perturbation peut diminuer de façon significative la capacité de votre corps à se débarrasser des toxines et causer à long terme une maladie du foie.
10. Déséquilibre des œstrogènes
L’œstrogène est secrété sous forme de trois métabolites : Estrone (E1) Estradiol (E2) et Estriol (E3). L’équilibre des œstrogènes est essentiel au maintien d’une bonne activité des organes reproducteurs. Un dysfonctionnement de votre thyroïde peut déséquilibrer votre ratio œstrogène-métabolite.
11. Troubles cérébraux
L’hypothyroïdie est susceptible d’occasionner une faible activité cérébrale et un risque accru de déficiences mentales, telles que la dépression, l’anxiété et le trouble bipolaire. Cela est dû à la prédominance des sites récepteurs de la thyroïde au niveau du cerveau. Une récente étude a révélé que les personnes souffrant de dépression avaient des taux plus élevés de troubles de la conversion de la thyroïde ou syndrome de basse T3.
12. Bouffées de chaleur ou Froid constant.
Lorsque votre taux d’hormones thyroïdiennes est faible, il affecte le contrôle de la température de votre corps. Cela peut vous amener à avoir froid tout le temps ou à avoir des sueurs nocturnes et des bouffées de chaleur.
13. Perte des cheveux.
Vu que la thyroïde détermine votre métabolisme et l’absorption des nutriments, quand vos hormones thyroïdiennes ne fonctionnent pas de manière optimale, cela peut conduire à la perte de cheveux. Assurez-vous que vous avez le taux normal, pour recouvrer la santé de vos cheveux.

Que Faire ?
Comme vous pouvez le constater, la santé de la thyroïde est essentielle au fonctionnement optimal de votre organisme. Beaucoup de gens savent instinctivement qu’ils ont un trouble thyroïdien, malgré des résultats de laboratoire « normaux ». Vous pouvez vous renseigner sur les pathologies liées à la thyroïde qui n’apparaissent pas dans les analyses standards en laboratoires.

Les laboratoires traditionnels ont un regard incomplet sur votre thyroïde. Assurez-vous, par conséquent, d’avoir un rapport complet sur votre condition et qu’il soit correctement interprété. En outre, si vous suivez déjà un traitement, mais vous présentez encore des symptômes d’une thyroïde faible, approchez un spécialiste pour effectuer une analyse hormonale complète et approfondie, afin de découvrir d’autres facteurs qui peuvent influencer votre cas.

Source : www.santenaturelle.org

PLUS D'ARTICLES