Accueil > Societe >

2éme Session ordinaire à la mairie de Parakou : Le développement de la ville au menu des débats

Le maire de la municipalité de Parakou a ouvert jeudi 15 juin, la deuxième session ordinaire de l’année 2017. Plusieurs points sont inscrits à l’ordre du jour dont celui de la gestion foncière sur laquelle le maire Charles Toko (photo) s’apprête à assainir.
A l’ouverture de la session, le maire Charles Toko a été ferme et catégorique à l’endroit des géomètres intervenant dans la commune de Parakou.

Le maire de la municipalité de Parakou s’est indigné des caprices des géomètres devenus, selon lui, intouchables en matière de gestion foncière dans la ville. Il a informé les conseillers de son ambition d’assainir ce secteur. La municipalité de Parakou ne disposant plus de domaines vides, l’administration communale a mené des démarches pour que les géomètres opérant dans la localité rétrocèdent les parcelles gardées par devers eux. N’ayant pas eu gain de cause, le maire et son conseil entendent engager une procédure judiciaire contre ces géomètres indélicats. Après l’adoption des comptes rendus de la session dernière et celle des activités du maire, les conseillers ont été invités à examiner le compte rendu du voyage du 3ème adjoint au maire et du Directeur de la prospective et des relations extérieurs à Odienné en Côte d’Ivoire. A cet effet, un accord de principe a été autorisé par les conseillers pour que la mairie de Parakou entre en partenariat avec la ville d’Odienné en Côte d’ivoire. Le maire a reçu de la part des conseillers, l’autorisation de résilier la convention qui lie la mairie de Parakou à l’entreprise chargée de mettre en valeur la place Tabéra pour non-exécution des travaux. Par ailleurs, les conseillers se sont penchés sur le récent incident survenu à hauteur de Kikparé. D’après leurs déclarations, des séances de travail se sont tenues entre les autorités préfectorales et municipales. Il ressort de ces séances que seuls les camions chargés seront assujettis au paiement de la taxe de 2000 francs Cfa au niveau du parking de Kikparé par passage conformément à la doléance faites par les responsables des conducteurs de gros-porteurs. Cette décision a reçu le consentement de l’ensemble des conseillers présents à la session. Pour bénéficier d’un projet devant permettre aux écoles nouvellement créées de disposer de mobiliers scolaires, de poubelles et de dispositifs de lavages des mains, la conseillère Viviane Orou Tama a demandé l’accord de ses collèges pour que les femmes conseillères puissent participer à l’appel à candidatures. Il a aussi été question de la location d’un bâtiment autorisée par les conseillers pour abriter la Commission de gestion du foncier (Cogef), ainsi que certains services de la municipalité de Parakou notamment la direction de la prospective et des relations extérieurs. A noter que le point sur l’appui financier à porter à l’Association de développement Tembi et au Comité des sages et notables de Parakou souhaité par le maire Charles Toko n’a pu être évacué au cours de cette session.

Alexis Ogoubi (Coll)

PLUS D'ARTICLES