Accueil > Trucs astuces et études >

4 points à observer lorsqu’on veut améliorer sa relation à l’autre

Ce matin, la tension est montée entre ma femme et moi sur un sujet complètement stupide (comme souvent dans les disputes de couple).
Paul Watzlawick

Paul Watzlawick issu de l’école de Palo Alto

La dispute portait sur le ton sur lequel j’aurais répondu. Selon ma femme, ce n’était pas respectueux. Bien sûr pour moi, je ne lui avais pas manqué de respect.

La tension est montée car chacun de son côté, on essayait de démontrer que l’autre avait tord. Le pire, c’est que ni elle ni moi avions envie de vivre ce moment désagréable qui nous a drainé beaucoup d’énergie.

Ma femme et moi savons pourtant ce qui se passe mais lorsqu’on vit le moment, le pilote automatique est sacrément difficile a enrayé !!!! Une fois la dispute dépassée, on se promet de ne plus recommencer mais ça revient malgré tout.

Je suis sur que vous savez de quoi je parle !!!! Lorsqu’on est au boulot, c’est pareil !!! J’avais une collaboratrice qui sans arrêt débordait de son rôle. Il fallait constamment lui rappeler le cadre afin de préserver l’organisation.

Dès que je la voyais, j’avais une petite pointe d’agacement qui me remontait au cerveau. C’était plus fort que moi !!! J’ai été plusieurs fois désagréable avec elle sans pouvoir me contrôler.

Après coup, je prenais conscience que ma façon de faire n’était pas du tout adaptée. Pourquoi donc la relation avec ma femme a été parfois tendue ? Pourquoi cette collaboratrice me sortait par les trous de nez ? Il y a plusieurs théories qui peuvent nous éclairer. Aujourd’hui, on va particulièrement s’intéresser à l’école de Palo Alto.

Mr Grégory Batson et ses successeurs dont Paul Watzlawick ( un des plus connus) ont développé des concepts autour de la cybernétique, de la psychosociologie, des thérapies familiales, de la communication etc…

La particularité de l’école de Palo Alto réside dans le fait que ce courant de pensée considère que les difficultés relationnelles ne proviennent pas des individus isolés mais proviennent du système d’interactions dans lequel évoluent ces mêmes individus. Autrement dit, c’est la manière de communiquer dans le système qui va déterminer la relation.

Maintenant, voyons comment les systémiciens conceptualisent la communication au sein d’une relation.

1. Le contenu et la relation

Communiquer implique toujours un contenu : » la transmission d’une information ». La seconde composante de la communication qui est « la relation » va nous permettre d’interpréter la relation.

Durant la dispute avec ma femme, le contenu a joué un très petit rôle. En revanche, l’interprétation (la relation), le « comment » ma femme a reçu le message, a déclenché son agacement. La manière dont on va délivrer le message prime sur le message car elle va influencer la relation.

2. La ponctuation des séquences

Le désaccord entre ma femme et moi s’est transformé en dispute car j’ai nié avoir eu un ton désagréable. Je ne me suis pas rendu compte que je minimisais l’importance de mon rôle dans le déclenchement de la mauvaise humeur de ma femme.dispute

Or, la communication est un système circulaire, c’est à dire que l’individu A induit le comportement de l’individu B qui induit le comportement de A.

En clair, ma femme et moi avons tous deux renforcé une boucle de rétroaction pas vraiment saine tout en accusant l’autre d’être responsable de la dispute. La ponctuation des séquences donne forme aux faits de comportement, on est à la fois émetteur et récepteur de ce qui se déroule dans l’interaction.

3. La communication analogique et digitale

La communication analogique regroupe toutes les formes de communication non-verbale et définit la relation. Cette forme de communication regroupe la posture, les mimiques, les intonations et la gestuelle.

La communication analogique est sans doute plus ancienne que la communication digitale et elle présente la caractéristique d’être universelle contrairement à la communication digitale.

La communication digitale possède une structure complexe et définit le contenu de la relation, elle est essentiellement constituée de mots et de symboles. Les deux types de communication s’entremêlent lorsqu’on interagit avec une autre personne.

La communication digitale permet de méta-communiquer sur sa communication analogique afin d’apporter des éléments plus précis à son interlocuteur.fighting foxes

Dans la phase de réconciliation, ma femme et moi avons pu reparler de nos ressentis et de la raison pour laquelle on s’était emporté lorsque l’autre avait utilisé telle ou telle expression ou façon de parler. Nous avons méta-communiqué sur notre langage non-verbal pour apporter de la compréhension. Cela a eu pour effet de finir de désamorcer la situation conflictuelle.

4. La relation symétrique et complémentaire

La relation symétrique est une relation dans laquelle les interlocuteurs ont tendance à être en miroir. Les systémiciens parlent d’égalité dans la relation. Les interlocuteurs occupent alors une position haute ce qui peut entraîner parfois des situations de tension.

C’est exactement ce qui a provoqué la dispute entre ma femme et moi. Aucun de nous n’a voulu lâcher le morceau du coup la pression n’a cessé de monter. Alors que peut-être que si nous avions communiqué dans un mode complémentaire, nous aurions pu rester sereins.

En effet, la relation complémentaire implique qu’un des interlocuteurs adopte une position haute et que l’autre adopte une position basse. Les systémiciens évoquent une concordance de la relation, c’est à dire que les deux interlocuteurs sont d’accord avec la nature de la relation. Ce mode de relation a tendance à favoriser une communication plus sereine.

Enfin, c’est fini !!!

Pour résumer, la communication apporte toujours de l’information sur le contenu et la relation. La ponctuation des séquences montre que les comportements de l’un et de l’autre s’induisent en même temps et qu’il est donc inutile de chercher un coupable( c’est toi qui a commencé), les deux interlocuteurs sont responsables de la situation.

La communication analogique et digitale sont complémentaires. Sans méta-communiquer sur sa communication non verbale, il sera difficile de sortir du cercle vicieux relationnel. Et enfin, la relation symétrique et complémentaire définissent les places de chacun dans la relation. Selon les situations, il peut être positif de passer d’un mode à l’autre cependant, être dans une communication symétrique ou complémentaire ne se décide pas toujours et s’impose parfois à soi.

http://repertoire-articles-gratuits.com/4-points-observer-lorsquon-veut-amliorer-sa-relation-lautre/1082/

PLUS D'ARTICLES