Accueil > Politique >

Congrès du Mesb à Zogbodomey : Abiola et ses militants rejoignent la "Rupture"

Le Pr François Abiola et le Mouvement pour l’espoir du Bénin (Mesb) rejoignent la mouvance présidentielle. La décision a été prise au terme du congrès du parti tenu le 09 septembre 2017 à Zogbodomey.

L’une des conclusions fortes du congrès du 09 septembre 2017 à Zogbodomey est de rallier le Mouvement pour l’espoir du Bénin (Mesb) au Nouveau départ. La décision a été prise par les membres du bureau exécutif national et les militants du Mesb du fait des réformes phares du président Patrice Talon et de son gouvernement pour un ‘’Bénin révélé’’. Cette assise qui s’est déroulée à Zogbodomey, dans le département du Zou, loin des fiefs traditionnels du parti, a permis aux militants du parti de murir les réflexions par rapport à la nouvelle direction de leur formation politique en vue de mieux la repositionner sur l’échiquier politique national. Placés sous le thème : « Le Mesb pour incarner les valeurs du Centre pour un développement harmonieux du Bénin », ce congrès a permis l’installation des cellules de base des 11 arrondissements de la commune de Zogbodomey. La rencontre a également permis aux militants du Mesb de peaufiner les stratégies d’élargissement de structures de bases du parti. A en croire le Pr Abiola, l’humanisme, la non exclusion, la tolérance et la solidarité constituent les valeurs du centre qu’incarne le Mesb.

Zéphirin Toasségnitché
(Br Zou-Collines)

François Abiola, président du Mesb : « Ce qui nous intéresse avec Talon c’est sa vision de réformer le système partisan »

« Le concept du centre sont des valeurs que nous voulons incarner, des valeurs que j’ai longuement expliqué. En observant tout ce qui se passe dans les pays africains, principalement au Bénin, surtout pendant les campagnes électorales, il fallait visiter un certain nombre de valeurs et nous avons visité les valeurs du centre qui sont essentiellement des valeurs d’humanisme, de tolérance, de solidarité, de non exclusion, et qu’il va falloir que le Mesb se dote de cette vision politique. Ce sont donc les valeurs du centre. On ne peut pas quitter ça là pour dire qu’on va ailleurs. Le centre peut travailler avec d’autres groupes organisés. C’est après avoir fait l’analyse du fait que depuis 1990, les partis politiques ont complètement échoué parce que nous n’avons pas réussir à placer un certain nombre de sérails politiques au niveau de la tête de notre pays. Il va donc falloir faire des réformes et engager des réflexions profondes. Ce que le président Talon nous offre en disant qu’il sera engagé dans la réforme du système partisan. Une fois que vous avez ça et que vous dites que vous incarnez des valeurs, vous ne pouvez que dire bravo ! On prend ce quinquennat comme une transition pour faire ces réformes-là. Ce que nous avons dit à Zogbodomey, c’est que le parti Mouvement espoir du Bénin est prêt à travailler avec le président Talon surtout sur les réformes du système partisan. C’est tout. Ne regardez pas la personne qui est là. Vous devez nous encourager, vous devez encourager les partis politiques à dire, chaque parti politique va se doter d’une vision politique pour que nous cessons la vision politique qui est l’argent que nous enseignons à nos militants. Ce que nous enseignons à nos militants du Mesb, ce sont les valeurs du parti du centre. Je n’ai pas dit qu’on va gagner tout de suite. Mais nous commençons, nous allons expliquer. Nous allons fait jusqu’à un moment. D’autres vont prendre le relai. Ce qui nous intéresse avec le président Talon c’est sa vision de réformer le système partisan. Nous sommes preneurs et nous sommes avec lui pour ça. Si nous avons dit que nous allons faire notre sortie à Zogbodomey, c’est sans aucun calcul. »

Propos recueillis par Rachida Houssou

PLUS D'ARTICLES