Accueil > Societe >

Contentieux au sein des services publics:Gnonlonfoun sollicite la complicité de l’administration publique

Après le département de l’Atacora, le Médiateur de la République et sa suite, étaient à Parakou hier mercredi 17 mai 2017 pour rencontrer les membres de la Conférence administrative départementale du Borgou. Joseph Gnonlonfoun, en présentant son institution, a plaidé pour une bonne collaboration avec l’administration publique implantée dans le Borgou.

« Nous ne sommes pas des juges mais plutôt une autorité administrative indépendante dont la mission est d’écouter les administrés dans les différends qu’ils peuvent avoir avec l’administration publique », a déclaré Joseph Gnonlonfoun à l’ouverture de la séance. Il a surtout dit son intention de faire des membres de l’administration publique et collectivités décentralisées, des complices actifs du Médiateur de la République. « Nous voulons votre complicité positive pour qu’ensemble, nous réglions les problèmes de nos citoyens et de nos administrés », a-t-il souligné. Sanni Bio Bayé, Secrétaire général de la préfecture de Parakou, a, quant à lui, indiqué que le département du Borgou compte 8 Communes dont une à statut particulier et une cinquantaine de services déconcentrés, sociétés et offices d’Etat. Selon lui, ces administrations sont parfois confrontées à des litiges avec leurs administrés. Il a reconnu que cela pourrait entraver la qualité de la gouvernance et l’atteinte des objectifs. De même, il a salué la création d’une institution de médiation dans le cadre du dialogue et des conciliations de l’administration et les citoyens. Il faut noter que le Médiateur de la République, devant les responsables administratifs et autorités locales du Borgou, est revenu sur les missions de son institution.

Alexis Ogoubi
(Stag Borgou-Alibori)

PLUS D'ARTICLES