Accueil > International >

Dakar:Kèmi Séba relaxé purement et simplement

Il est libre de ses mouvements. L’activiste franco béninois Kèmi Séba a été libéré purement et simplement dans la soirée d’hier mardi 29 août 2017. Le Juge des flagrants délits du Tribunal de Dakar a pratiquement pris le contre-pied du Procureur qui a requis 3 mois d’emprisonnement avec sursis contre Gilles Stello Capo Chichi alias Kèmi Séba.

Les avocats de l’activiste avaient soutenu que Kèmi Séba fait partie de l’un des "futures figures du continent" et qu’il n’a pas sa place en prison. Au cours du procès d’hier, ceux-ci avaient plaidé sa relaxe pure et simple. Ce verdict sonne comme une décision d’apaisement, mais est sans doute une victoire pour les défenseurs de la cause ‘’anti Fcfa’’. Kèmi Séba a été arrêté pour avoir publiquement brûlé un billet de 5000 Fcfa. « C’est dans ce contexte que nous avons organisé au Sénégal, à la date du 19 août 2017, un sit-in à la place de l’Obélisque. Effectivement, je reconnais qu’au cours de mon allocation, j’ai brûlé un billet de 5.000 F Cfa. Cet acte était illustratif par rapport aux idées que nous défendons », avait-il déclaré au cours de sa déposition devant Moulaye Dicko, Chef de la Brigade économique et financière du Sénégal.

De l’activisme dans la légalité

Cette libération marque sans doute un tournent dans cette lutte anti francs Cfa. Kèmi Séba se révèle désormais comme l’un des pionniers de cette lutte (un rôle qu’il a toujours joué en raison de son panafricanisme poussé et de ses prises de position acétiques contre l’impérialisme). Avec cette libération, les mouvements anti francs Cfa devront se renforcer sur le continent avec un activisme davantage prononcé. Tout ceci semble bien beau, mais cette arrestation a une fois encore le mérite d’avoir un caractère pédagogique. Brûler un billet de banque est une infraction punissable et il semble que la leçon est bien assimilée désormais. Urgence d’un autre mode d’engagement.

AT

PLUS D'ARTICLES