Démission de Michael Flynn : Donald Trump a attendu près de trois semaines pour écarter son conseiller

ETATS-UNIS Alors que le FBI a interrogé l’ancien général sur ses conversations avec la Russie, l’affaire est loin d’être terminée...

Previsouly, on Scandal. La démission de Michael Flynn n’est que le début des problèmes pour Donald Trump. Mardi, la presse américaine a révélé des nouveaux détails sur l’affaire, et la Maison Blanche pourrait désormais devoir des comptes au Congrès… et au vice-président Michael Pence.

Selon le New York Times, Donald Trump a en effet été mis au courant il y a 18 jours par le département de la Justice que son conseiller était susceptible d’être victime de « chantage » de la part Moscou après avoir discuté des sanctions contre la Russie avec l’ambassadeur alors qu’Obama était toujours président. Sauf que selon le Washington Post, le vice-président n’a été mis au courant que le 9 février, après avoir posé des questions suite aux fuites dans la presse.
Il a « perdu la confiance » du président

Mardi, le porte-parole de la Maison Blanche, Sean Spicer, a joué les équilibristes. Selon lui, si Donald Trump a mis près de trois semaines avant de se séparer de son conseiller, c’est parce qu’il a fallu le temps de creuser. Flynn n’a « rien fait d’illégal » mais il a « perdu la confiance » du président, assure Spicer. Qui n’a pas expliqué pourquoi Michael Pence n’a pas été mis dans la boucle plus tôt, ce qui l’a conduit à relayer une version erronée des faits (jurant que Flynn n’avait pas discuté des sanctions avec l’ambassadeur russe) dans les médias.
Le Sénat veut entendre Flynn « très rapidement »

Alors que le conseiller russophile a été entendu par le FBI dès sa prise de fonction, des républicains du Congrès ont demandé des comptes, mardi. « La démission du général Flynn est une indication troublante du dysfonctionnement actuel de l’appareil de sécurité nationale », a souligné John McCain. Son collègue républicain Roy Blunt, membre de la commission du Sénat sur le Renseignement, a suggéré que Michael Flynn soit entendu « très rapidement » dans le cadre de l’enquête au cours au Congrès. « Donald Trump doit aux Américains une explication complète sur les interactions de son administration avec la Russie, avant et après l’élection », a de son côté estimé la sénatrice démocrate Elizabeth Warren.

L’affaire relance en effet la polémique sur les rapports de Donald Trump avec Moscou, accusé par le renseignement américain d’avoir cherché à influencer l’élection en sa faveur. Et selon la presse américaine, le renseignement US enquête actuellement sur trois autres proches du président. Bref, le feuilleton est très loin d’être terminé.

http://www.20minutes.fr/monde/2014475-20170215-demission-michael-flynn-donald-trump-attendu-pres-trois-semaines-ecarter-conseiller

PLUS D'ARTICLES