Accueil > Societe >

Épargne et crédit:L’Uncdf œuvre pour l’inclusion financière des femmes

Le Fonds des Nations Unies pour le développement (Uncdf), a organisé hier jeudi 16 février 2017, un atelier sur les groupements d’épargne. Ce sont les locaux d’Azalai hôtel de la plage de Cotonou qui ont servi de cadre pour ladite séance de travail.
Conformément à sa mission, l’Uncdf veut améliorer l’accès des populations aux mécanismes formels de financement, mais aussi et surtout, à celles qui utilisent les mécanismes informels constitués par les groupes d’épargne et de crédit.

C’est dans cette optique qu’a été organisé l’atelier du jeudi 16 février 2017, en présence des autorités à divers niveaux et des Partenaires techniques et financiers (Ptf). L’atelier est intitulé, « Les groupes d’épargne : plus que des services financiers » et contribuera à la réflexion stratégique sur l’utilisation des groupes d’épargne comme plateforme de développement économique et social à la base au Bénin notamment dans les domaines financier, sanitaire et agricole. Par cette initiative, l’Uncdf et ses partenaires veulent favoriser l’autonomisation des femmes par l’utilisation des services financiers. Dans son allocution, la Coordonnatrice du réseau « Seep », Sybil Chidiac, a rappelé le bien-fondé de l’atelier. « Cet atelier vise à rassembler les acteurs principaux dans la promotion des groupes d’épargne ainsi que ceux susceptibles de contribuer à leur développement », a-t-elle déclaré. A sa suite, la ministre du Travail, de la fonction publique et des affaires sociales, AdidjatouMathys dans son discours d’ouverture, a rappelé l’objectif de la rencontre avant d’affirmer que cette initiative aborde des axes stratégiques qui sont intégrés au Pag. A l’en croire, l’inclusion financière est un levier important pour le développement économique et la lutte contre la précarité des populations. Vu l’importance de cet atelier, elle souhaite que de bonnes recommandations sortent des travaux. « Je me dois de vous exhorter à une participation active aux travaux du présent atelier », a-t-elle insisté.

Mohamed Amoussa
(Stag)

PLUS D'ARTICLES