Accueil > Societe >

Fêtes de fin d’année apaisées:Coup de chapeau aux forces de sécurité

Remarquable ! Contrairement à ce qui s’imaginait, la période des fêtes s’est déroulée sans grand heurt. Si ce n’est la morosité économique, les populations ont fêté dans la quiétude totale. Un défi bien relevé par les forces de sécurité qui se sont montrées très actives sur le terrain, fouinant les moindres coins et recoins.

Beaucoup attendaient le nouveau gouvernement et son dispositif sécuritaire sur la période de fêtes de fin d’année, réputée pour être le moment priviligié d’agissement dans le rang de la pègre. Heureusement, les populations ont vécu une période de fêtes paisible. Moins d’actes de banditisme, moins de braquages, moins de cambriolages… Et cela est, sans doute, dû à la célérité et à la détermination avec lesquelles les forces de sécurité ont travaillé. Présentes sur la quasi totalité des axes sensibles et en patrouille incessante dans tous les quartiers, elles ont dissuadé les fauteurs de trouble qui semblent s’être rangés pour ne pas finir dans leurs mailles. Lors de leur opération de maintien de l’ordre, les agents de la police et de la gendarmerie nationales n’ont négligé aucune zone, aucune piste. Dans les rues, ils se sont fait proches des communautés, ont collaboré avec elles, ont laissé des numéros de téléphone et leur ont demandé de signaler tout geste suspect. Autant de précautions qui ont permis d’éviter les coups de misère de la pègre et de garantir la tranquillité aux populations. Il va, sans dire, que les nombreuses mutations effectuées et réformes en cours au sein des forces de l’ordre, portent déjà leurs fruits. Le directeur général de la police nationale et son homologue de la gendarmerie nationale (Dgpn et Dggn) veillent au grain et ont positionné leurs troupes de façon à estomper les ardeurs mafieuses. A en juger à leurs opérations conjointes, on peut affirmer que la fusion de ces deux unités rassure et s’avère efficace.

APA

PLUS D'ARTICLES