Accueil > Societe >

Interdiction d’ouverture anarchique d’établissements de divertissement:Porto-Novo soutient la mesure de Sacca Lafia

Le ministre de l’Intérieur et de la sécurité publique (Misp), Sacca Lafia, a lancé une lutte contre l’ouverture et l’exploitation anarchiques des établissements de restauration, de divertissements et autres dans les villes et campagnes du Bénin. Une initiative qui semble rencontrer l’adhésion des populations de Porto-Novo.

Conformément aux dispositions du décret numéro 87-76 du 7 avril 1987 portant installation et exploitation des établissements de restauration et assimilés en République du Bénin, le ministre de l’intérieur et de la sécurité publique, Sacca Lafia, a rendu public un communiqué sur toute l’étendue du territoire national. Ceci, dans le but d’inviter les promoteurs desdits établissements à se conformer à la réglementation en vigueur. Une descente à Porto-Novo, a permis de constater que les populations sont au courant du rappel à l’ordre de l’autorité. ‹‹ C’est une très bonne initiative. Les nourritures sont mal préparées dans les restaurants. Et ça expose les populations à des risques de maladie ››, font remarquer des propriétaires de restaurants à Porto-Novo. « Nous n’avons par le choix. Toute décision venant du gouvernement du Nouveau départ est la bienvenue », fait savoir Alice Sodja, promotrice d’une cafétéria. Un passant approché sur le sujet indique qu’il faut interroger l’esprit de la loi. « S’enregistrer, c’est se protéger devant la loi en cas de problème. Et ça permet de prendre les marchés publics », précise-t-il. A Porto-Novo, même ceux qui ne sont pas en règle vis-à-vis du décret numéro 87-76 du 7 avril 1987, semblent être d’accord avec le ministre Sacca Lafia. Parlant d’enregistrement, Estelle Kehoun, responsable d’une pâtisserie, affirme : « C’est ce qu’il y a de facile, car le montant à payer varie d’un établissement à un autre. Le plus difficile, c’est ce qu’il faut verser annuellement. De Plus, l’Etat ne cherche pas à savoir si l’établissement marche ou pas. Le mieux, c’est qu’il revoie sa copie en réduisant peut-être les frais à payer ».

WadjoudAlokpo (Stag)

PLUS D'ARTICLES