Accueil > Politique >

Invitée sur Cartes sur tables:Christelle Houndonougbo optimiste pour la révision de la Constitution

Invitée sur l’émission « Cartes sur table » de la radio Océan Fm, hier dimanche 19 mars 2017, Christelle Houndonougbo, présidente du parti Congrès du peuple pour lerogrès (Cpp), s’est prononcée sur le projet de révision de la Constitution et les raisons de la sortie de l’ouvrage "Accusée mais pas coupable".

En ce qui concerne la révision de la Constitution, elle est d’avis qu’elle doit être révisée. « Nous avons milité pour la révision de la Constitution par le passé, et nous sommes tous unanimes sur le fait que cette belle dame, qui est née il y a 27 ans, soit habillée à nouveau ». Tout en faisant remarquer qu’il n’y a pas de moment propice pour la révision de la constitution, elle a cependant déploré que le projet n’ait pas été d’abord envoyé aux partis et alliances de partis pour recueillir leurs avis avant sa transmission au Parlement. « La procédure a un peu péché. C’est vrai que la Commission Djobgénou a fait un travail. Le résultat des travaux a été remis au Chef de l’Etat. Les techniciens ont travaillé.On aurait pu envoyer ce document aux partis et alliances de partis pour amendements, avant que le document n’atterrisse au parlement », a-t-elle déclaré. A l’en croire, qu’à cela ne tienne, les débats se situent à trois niveaux : l’opportunité de la révision de la constitution, le processus et enfin le contenu du document. Pour ce qui est du premier niveau, elle a montré qu’au niveau de son parti, il n’est pas question de se lever et de dire non à la révision de la Constitution. Selon l’invitée, il faut la réviser pour permettre au Bénin de se relancer. Pour ce qui est du deuxième et du troisième niveau, elle a indiqué qu’au sein de son parti, un travail est en train d’être fait.

La sortie de son ouvrage "Accusée mais pas coupable" a été aussi au cœur des échanges. Là-dessus, l’ancienne Directrice des œuvres universitaires et sociales (Cous) d’Abomey-Calavi est revenue sur les raisons qui l’ont motivée à sortir un tel ouvrage. « Ça m’a permis aussi de faire mon deuil et de continuer mon chemin. Cela m’a permis de rebondir sur d’autres questions de notre société à savoir les conditions de vie des personnes en milieu carcéral. C’est ce qui m’a amenée à créer l’Ong "Défense sans frontière" pour rester aux côtés de ceux qui défendent déjà cette noble cause pour qu’ensemble, nous puissions permettre à ceux qui sont privés de liberté d’avoir toujours espoir », a-t-elle ajouté. En ce qui concerne son élection à la tête du parti Congrès du peuple pour le progrès (Cpp), Christelle Houndonougbo a fait savoir que cela a été possible grâce à sa loyauté, sa détermination et son dynamisme au sein au parti. Pour ce qui est de sa vision et de ses ambitions, l’invitée de Hospice Houénou de Dravo a déclaré que la première chose demeure la restructuration du parti. Et cela passe par la dynamisation des structures de base, là où elles sont encore fonctionnelles. Elle entend également travailler à l’Etat de droit, au renforcement de la démocratie, à la conquête et la gestion du pouvoir avec les partis et alliances de partis politiques dont les objectifs sont identiques à ceux de son parti.

Léonce Adjévi

PLUS D'ARTICLES