Accueil > Sport >

Joël Atayi-Guèdègbé : « Il avait l’étoffe d’un homme d’État »

La disparition de l’ancien ministre Théophile Montcho n’a pas laissé indifférent Joël Atayi-Guèdègbé. Expert en gouvernance, il rend hommage à l’illustre disparu. Lire son témoignage.

À Théophile Montcho...

Avec son décès aux premières heures de cette matinée, j’ai le grand chagrin égoïste de ne l’avoir pas appelé comme je me le promettais depuis quelques jours...A coup sûr, je garde de lui le souvenir ému d’un homme politique, d’un ancien athlète et d’un président de fédération rugueux et combatif, mais capable de grande humilité et d’ouverture intellectuelle.

L’ex-député et ministre qu’il fut avait l’étoffe d’un homme d’État, soucieux de l’intérêt général, capable de faire preuve de bonne foi et de retenue malgré l’âpreté du combat politique partisan comme au plus fort du débat et des négociations sur la Lépi (Liste électorale permanente informatisée) avant la présidentielle de 2011.
Avec l’expression de mes condoléances à sa famille, au Parti social-démocrate, à l’Un (Union fait la Nation) et à la Fédération béninoise d’athlétisme qui venait de l’élever au rang de "Président d’honneur à vie" après l’échec de sa réélection comme Président...

Paix à ton âme,

Théophile Montcho !

PLUS D'ARTICLES