Accueil > Destination Santé >

Journée mondiale sans tabac 2017:Le ministre Alassane Séïdou lance la sensibilisation dans les collèges

La communauté internationale célèbre ce mercredi la Journée mondiale sans tabac édition 2017. Dans ce cadre, le ministre de la Santé Alassane Séïdou a rendu publique une déclaration qui lance la campagne de sensibilisation dans les collèges du Bénin. En voici un extrait.

Déclaration du ministre de la sante

Notre pays le Bénin, à l’instar des autres pays du monde célèbre ce mercredi 31 mai 2017, la Journée mondiale sans tabac. C’est l’occasion choisie par l’Organisation mondiale de la santé pour focaliser l’attention des communautés sur ce grave problème de santé publique que constitue la consommation du tabac et de ses dérivés.
Le thème retenu pour l’édition 2017 est : "Le tabac une menace pour le développement ".
L’Organisation mondiale de la santé et tous les pays membres dont le Bénin célèbrent la Journée Mondiale sans Tabac dans le but de souligner les risques pour la santé liés au tabagisme et de plaider en faveur de politiques efficaces pour réduire la consommation de tabac.
La Journée mondiale sans tabac 2017 a pour but :
- de souligner les liens entre l’utilisation des produits du tabac, la lutte antitabac et le développement durable ;
- d’encourager les pays à inclure la lutte antitabac dans leurs actions na-tionales dans le cadre du Programme de développement durable à l’horizon 2030 ;
- de soutenir les États Membres et la société civile pour combattre l’ingérence de l’industrie du tabac dans les processus politiques, pou-vant conduire à une action plus solide de lutte antitabac ;
- d’encourager le grand public et les partenaires à participer aux efforts mondiaux, régionaux et nationaux visant à élaborer et à mettre en œuvre des stratégies et des plans de développement, et à atteindre les objectifs dont les priorités sont les mesures de la lutte antitabac ;
- de démontrer comment les individus peuvent contribuer à parvenir à un monde sans tabac et durable, soit en s’engageant à ne jamais utili-ser de produits du tabac, soit en cessant d’utiliser ces produits.
Le tabagisme provoque près de 6 millions de décès annuels dans le monde, chiffre qui est appelé à augmenter et pourrait atteindre plus de 8 millions de décès chaque année d’ici à 2030 sans une intensification de l’action.
Au Bénin, environ 5 % des adultes béninois consomment encore le tabac sous diverses formes selon les résultats de l’Enquête Steps 2015 contre 16 % selon les résultats de cette même enquête en 2008 ; cette prévalence a net-tement régressé au vu des efforts de réglementation provenant de tous les secteurs d’activités (sécurité, santé, justice, commerce, société civile). Néanmoins, la situation reste très préoccupante chez les adolescents de la tranche d’âge de 13 à 15 ans des collèges publics du Bénin, car la tendance est à la hausse au sein de cette couche de la population. En effet, en 2009, la prévalence était de 5,3%, mais en 2016, elle est restée globalement stable, mais a progressé à 7 % chez les garçons.
Puisqu’il n’existe pas de seuil minimum tolérable pour la consommation du tabac et tant qu’il reste un seul fumeur béninois sur le territoire, nous devons fédérer nos efforts pour ramener la prévalence à 0 %....
C’est sur ces mots d’exhortation et de rappel que je lance officiellement les activités entrant dans le cadre de la Journée mondiale sans tabac 2017. Il s’agit de la campagne de sensibilisation sur le tabagisme dans les collèges du Bénin.

PLUS D'ARTICLES