Accueil > Sport >

Le Dse Bonaventure Coffi Codjia à l’Ag élective du Cnosb :« Plus de subvention pour les Fédérations en crise »

Présent samedi dernier à l’ouverture des travaux de l’Assemblée générale élective du Comité national olympique et sportif béninois (Cnosb), le Directeur du sport d’élite (Dse) a prononcé une allocution qui sonne la fin de la « pagaille » dans le fonctionnement des Fédérations. Bonaventure Coffi Codjia a martelé que les Fédérations en crise et celles qui ne renouvelleraient pas leur mandat dans les délais statutaires ne bénéficieront plus des subventions du ministère des Sports.

A côté de la réélection de Julien Minavoa, c’est la principale information de l’Assemblée générale élective au Cnosb. Tout en reconnaissant le mérite de l’équipe dirigeante de renouveler son bureau dirigeant avant la fin du mandat en cours, le Directeur du sport d’élite a adressé un message fort à l’ensemble du monde sportif béninois. « En prenant librement l’initiative de l’organisation de la présente Assemblée élective, le Comité national olympique et sportif béninois indique la voie à suivre. Il donne ainsi un bel exemple de démocratie et de bonne gouvernance à l’ensemble des acteurs du mouvement sportif national. Je voudrais ainsi espérer que la voie ainsi tracée sera suivie. Et le respect du délai statutaire des mandats des instances sera la chose la mieux partagée par l’ensemble du monde sportif béninois. Je voudrais profiter de cette tribune pour annoncer qu’il s’agit dorénavant d’un passage obligé. Car, en effet, pour compter de l’exercice budgétaire en cours, toute Fédération sportive minée de l’intérieur par une crise ou n’ayant pas renouvelé à l’échéance du mandat de l’organe dirigeant, est automatiquement frappée d’inéligibilité aux ressources publiques », a déclaré Bonaventure Coffi Codjia. Le ministère des Sports sonne ainsi la fin de la récréation au sein d’une bonne partie des Fédérations sportives qui végètent dans les crises et d’autres où les dirigeants devenus impopulaires à cause de leur gestion refusent de procéder au renouvellement de leur bureau. Pendant longtemps, les ministres des Sports sous Yayi Boni avaient délibérément fermé les yeux sur ces mauvaises pratiques. Mais aujourd’hui par le biais de son Dse, le ministère des Sports lance une nouvelle ère et le raffermissement des relations avec le Cnosb. De quoi entrevoir un avenir radieux à la commission mixte Mjsl-Cnosb mise en place sous le ministre Safiou Idrissou Affo mais qui à cause de la crise à la Fédération béninoise de football (Fbf) n’a jamais fonctionné. Jugé jusque-là très discret par rapport à ses prédécesseurs, l’ancien arbitre international béninois de football a réussi sa première vraie sortie médiatique. De quoi renforcer la confiance que le ministre Oswald Homéky a placé en lui, mais surtout taire les derniers doutes sur sa capacité à gérer une direction aussi sensible que la Direction du sport d’élite qui coiffe la trentaine de Fédérations au Bénin.

Abib Ishola Arouna

PLUS D'ARTICLES