Accueil > Politique >

Le nouveau régime séduit par l’organisation

Le régime Talon laisse admiratif quant au sens d’organisation qu’il imprime. Il y a quelques jours, c’était la présentation du Programme d’actions du gouvernement (Pag) qui a fait rêver. Le vendredi dernier, c’est la cérémonie de vœux qui était ô combien très organisé. Ponctualité, respect du timing, brièveté mais constance des discours, protocole exemplaire, la consistance esthétique de ce régime séduit.

On sent une rupture avec ce passé récent d’orgie et d’incurie. Ce passé où le Chef apparaît 4 heures après l’heure indiquée et ne s’empresse pas de s’excuser. Ce passé, où la salle du peuple est constamment emplie de badauds puants et pullulant et où la politique est l’excuse pour salir les murs du palais. Ce passé où on dîne et on décore pratiquement tous les jours. Il semble que ces instants de faste qui martyrisaient les finances publiques sont désormais révolus. On opte désormais pour un autre format mais aussi et surtout pour un autre contrat. Le contrat de l’ordre et de la discipline, le contrat de l’organisation et de la méthode. L’actuel régime démontre un niveau d’organisation intéressant fondé sur la méthode. Ce résultat ostensible démontré à deux reprises est sans doute le présage intéressant d’une gouvernance qui trace un itinéraire clair avec des objectifs à atteindre à court moyen et à long terme. La navigation à vue est définitivement du passé.

HA

PLUS D'ARTICLES