Accueil > Politique >

Lutte contre l’extrémisme violent:L’association "Libreafrique" en campagne de sensibilisation

L’association "Libreafrique" organise, du 10 au 12 août 2017 à l’intention des jeunes, une campagne de sensibilisation sur les actes terroristes. "Liberté : l’antidote à l’extrémisme violent" est le thème de cette rencontre qui aura pour cadre le Chant d’oiseau à Cotonou.

Dans le but d’anticiper et d’inverser la tendance au niveau des jeunes sur les actes terroristes récurrents en Afrique, l’association "Libreafrique" organise une tournée dans 6 pays africains : le Niger, le Tchad, le Burkina Faso, le Sénégal, la Cote d’Ivoire et le Bénin. L’étape du Bénin sera une réalité à travers un séminaire, qui s’organise du 10 au 12 août 2017 au Chant d’oiseau de Cotonou. L’objectif est de développer les capacités des jeunes à combattre l’injustice et non pas les personnes. En effet, il s’agira d’encourager les jeunes à reprendre à leur compte les causes de la paix, de la diversité et du respect mutuel, afin qu’ils contribuent à la lutte contre l’extrémisme violent au lieu de l’alimenter. C’est aussi une occasion pour les communicateurs d’échanger avec les participants sur les meilleurs approches et moyens pour prévenir « l’extrémisme violent ». Pour Dr Hicham El Moussaoui, président de l’association "Libreafrique", il s’agit de doter les jeunes d’outils idoines pour devenir non seulement une force de résistance et d’orientation auprès de leurs pairs, mais aussi une force de proposition auprès des décideurs. « A travers ce séminaire, nous espérons voir chacun des participants devenir un ambassadeur de paix dans sa famille, dans son organisation, dans sa communauté, en relayant les enseignements dispensés pour constituer des remparts contre la prorogation de l’extrémisme violent », a-t-il expliqué. A l’en croire, la rencontre sera pluridisciplinaire en mobilisations et approches philosophiques, juridiques et économiques afin de permettre aux participants d’avoir une nouvelle approche pour aborder ce fléau. Le séminaire est ouvert aux étudiants, aux professionnels, aux journalistes et aux acteurs de la société civile. Les participants auront droit à une formation sur la rédaction des articles pour le site de www.libreafrique.com, grâce auquel ils seront à même de défendre les idées de la liberté, comme antidote à l’extrémisme violent.

Armel Nelson Avadémey

PLUS D'ARTICLES