Accueil > Societe >

Lutte contre l’extrémisme violent en Afrique : "Libreafrique" sensibilise des Béninois

Le Chant d’oiseau de Cotonou a servi de cadre, jeudi 10 août 2017, au lancement du séminaire de sensibilisation des jeunes sur l’extrémisme violent en Afrique.

Doter les jeunes d’outils pour devenir non seulement une force de résistance et d’orientation auprès de leurs pairs, mais aussi une force de proposition auprès des décideurs. C’est dans ce cadre que s’inscrit la campagne de sensibilisation initiée par l’association « Libreafrique » tenue hier jeudi 10 août 2017 au Chant d’oiseau de Cotonou. Intitulé "Liberté : l’antidote à l’extrémisme violent", ce programme vise à encourager les jeunes à devenir les bases d’une paix durable en Afrique afin de contribuer à la lutte contre l’extrémisme violent au lieu de l’alimenter. Pour Hicham El Moussaoui, président de l’association "Libreafrique", ces séances de sensibilisation visent à toucher "la racine du mal". A l’en croire, l’extrémisme violent menace le développement de l’Afrique. « Il faut le combattre car l’enjeu du développement est capital », a-t-il indiqué. Il a par ailleurs invité les participants à s’approprier les outils nécessaires pour lutter contre ce fléau. Quant à Eugène Aballo, président exécutif de l’association "Libreafrique" au Bénin, il a déclaré que les échanges issues de ce séminaire permettront à la jeunesse béninoise particulièrement et africaine en général à devenir des ambassadeurs de la paix. "Libreafrique" Bénin a été créée pour contribuer à porter des idées nouvelles à travers de nouveaux cadres », a-t-il déclaré. Le séminaire prendra fin le 12 août 2017.

Mohamed Amoussa (Stag)

PLUS D'ARTICLES