Accueil > Politique >

Mairie de Cotonou:Les prétendants à la succession connus

En attendant que la cour suprême statue sur le recours déposé par l’ex maire, les prétendants se pressent à la porte de la mairie. Dans les jeux de couloir très animés des noms se dégagent.

Après la révocation de l’ex-maire de Cotonou, Léhady Soglo, les regards sont désormais tournés vers la prochaine session extraordinaire qui, selon nos sources, est prévue pour les 16 et 17 août prochains. Les tractations politiques vont bon train et selon les indiscrétions, Isidore Gnonlonfoun actuel maire par intérim, convoiterait le poste. Administrateur civil à la retraite, Isidore Gnonlonfoun connaît la maison pour avoir occupé le fauteuil de chef de la circonscription urbaine de Cotonou avant l’avènement de la décentralisation. Il a été aussi ministre de la décentralisation sous le régime défunt. A priori, on pourrait dire que toutes ces expériences pourraient jouer en sa faveur, mais la politique est aussi le jeu des intérêts et c’est surtout à ce niveau que tout sera joué. Les mêmes sources indiquent que Rock David Gnahoui serait en lice. Professeur agrégé de droit à l’université d’Abomey Calavi, il n’était pas trop connu des milieux politiques avant la naissance du parti Alternative citoyenne dont il assure la présidence. Conseiller municipal de Cotonou élu sur la liste de l’Union fait la nation (Un), il bénéficierait du soutien du pouvoir en place selon certaines sources, vu la proximité de son parti avec le régime de la rupture. Son élection pourrait changer complètement la donne politique dans les 15ème et 16ème circonscriptions électorales. Le Parti du renouveau démocratique (Prd) qui a tout le temps exprimé son désir de gérer la ville de Cotonou nourrit aussi l’envie de voir un des siens prendre la tête de la capitale économique du Bénin. C’est dire donc que la succession de Léhady sera rude et tout porte à croire que le camp qui aura le soutien du gouvernement pourra tirer son épingle du jeu.

Armel Nelson Avadémey

PLUS D'ARTICLES