Paquet d’intervention à haut impact au niveau communautaire:La phase II du programme lancée

Etendre à 2 millions de Béninois supplémentaires l’accès aux services de santé. Tel est l’objectif de la phase II du programme Paquet d’intervention à haut impact communautaire (Pihi-comm) financé par l’Usaid. Le lancement officiel a été fait mercredi 08 février 2017 à la mairie d’Abomey-Calavi par le Directeur de cabinet du ministre de la Santé, Lucien Toko.

C’est parti pour la phase II du programme Paquet d’intervention à haut impact au niveau communautaire (Pihi-comm). Le coup d’envoi a été donné à l’hôtel de ville d’Abomey-Calavi hier. Financé par l’Usaid, le programme de 6 millions de $ sera déployé dans 6 zones sanitaires à savoir Savalou-Bantè, Zagnanado-Ouinhi, Abomey-Calavi, Comè-Grand-Popo-Bopa-Houéyogbé, Allada-Zè-Toffo, Cotonou 2 et 3 ; soit une dizaine de Communes. Il a pour but d’étendre à 2 millions de citoyens béninois supplémentaires, l’accès aux services de santé. A la cérémonie de lancement, le Représentant résident de l’Usaid, bras financier, a relevé la caractéristique du Pihi-comm. Selon Jonathan Richter, la particularité du programme réside dans le fait que ce sont les Ong béninoises elles-mêmes qui exécutent les activités. En effet, pour ce qui est de la phase I, les partenaires, y compris les Ong Dedras et Sians’on, ont joué un rôle capital dans la mise en œuvre des composantes de la stratégie de santé nationale. Avec le lancement de la phase II, l’Ong Bupdos se joint à l’initiative, a fait savoir le représentant résident de l’Usaid. Au cours de son intervention, il a souhaité l’engagement du gouvernement, des organisations de la société civile, des acteurs du système de santé, des maires et des relais communautaires pour plus d’impacts durables du Pihi-comm. Avant lui, le deuxième adjoint au maire de la Commune d’Abomey-Calavi, Julien Honvo, et le préfet de l’Atlantique, Jean-Claude Codjia, ont salué la poursuite du programme qui, ont-ils fait remarquer, permettra d’optimiser la couverture sanitaire des zones cibles. Ils ont, par la même occasion, exhorté les gestionnaires à faire preuve de rigueur et de transparence pour que l’objectif poursuivi soit atteint à la fin. Quant au Directeur de cabinet du ministre de la Santé, Lucien Toko, qui a lancé officiellement la phase II, il a souligné que la réalisation du programme permettra à terme de réaliser le point 3 des Objectifs de développement durable (Odd). Il a aussi invité les différents partenaires du programme en général, et le consortium d’Ong locales en particulier, à apporter leurs contributions dans l’exécution du programme.

ARTICLES DE LA MEME RUBRIQUE

Paquet d’intervention à haut impact au niveau communautaire:La phase II du programme lancée