Accueil > Societe >

Passation de charges à la mairie de Djidja:L’unité retrouvée autour de Théophile Dako

Placide Kokou Avimadjènon, l’ancien maire de Djidja, a passé le témoin à son successeur Théophile Dako, le nouveau maire entrant, hier jeudi 05 janvier 2017 à la maison des jeunes de la localité.

« L’homme n’est rien sans les hommes. Il vient dans leurs mains et s’en va dans leurs mains. » C’est par cette assertion de Séydou Badian que Théophile Dako, le nouveau maire de Djidja a pris les chefs de l’hôtel de ville. Selon lui, il n’a pas été élu maire sans ses pairs conseillers ni sans le soutien franc et sincère de la population de Djidja. Dans cette veine, a-t-il déclaré, personne ne sera mis à l’écart de cette tâche qui incombe à tous les conseillers ; lesquels sont des représentants des populations dont les besoins constituent des priorités. Après avoir rappelé les motifs de la crise qu’a traversée le Conseil communal depuis le 18 juillet 2016, Théophile Dako a estimé que la date du 03 janvier est inoubliable pour Djidja, étant donné qu’elle a connu le dénouement de la crise avec l’élection d’un nouveau maire. Ainsi, la Commune a fermé une page de la division, de la haine et des querelles intestines pour se tourner résolument vers le travail. « Notre seul point de mire, dès lors, est le développement réel de la commune de Djidja en harmonie et en cohérence avec le Bénin révélé », a-t-il souligné. Par la suite, il a indiqué que l’heure n’est plus au long discours, car les défis qui les attendent sont nombreux et variés. « Je m’emploierai de manière à permettre au Conseil communal de les relever progressivement en commençant par redoubler d’efforts pour rattraper le temps perdu tout en comptant sur la détermination des uns et des autres. Je m’engage à poursuivre toutes les actions entreprises par mon prédécesseur dans le sens de l’amélioration des conditions de vie de nos populations », a-t-il promis. A sa suite, Placide Avimadjènon, le maire déchu, a promis accompagner le nouvel élu dans sa mission. Il a d’abord dressé le bilan de huit années de gestion à la tête de la commune. Le représentant des jeunes et le député Parfait Houangni ont salué l’unité retrouvée au sein du Conseil et ont souhaité qu’elle soit consolidée. Le personnel a, quant à lui, sollicité la bienveillance de son nouveau patron en vue de l’amélioration de ses conditions de vie et travail à travers le paiement à temps des salaires, le paiement des cotisations sociales et le paiement des moins perçus. Ce n’est qu’à ce seul prix que le nouveau maire pourra avoir l’adhésion de tous les travailleurs de la mairie pour atteindre les résultats escomptés.

Zéphirin Toasségnitché
(BrZou-Collines)

PLUS D'ARTICLES