Accueil > Politique >

Pour mauvaise gestion des échauffourées à Djimè:Deux chefs d’unités de sécurité relevés de leurs fonctions

Le commissaire central de la ville d’Abomey, le chef brigade territorial de la gendarmerie d’Abomey et le commandant de compagnie de la Gendarmerie d’Abomey ont été tous relevés de leurs fonctions respectives pour négligence notoire dans la gestion des affrontements entre les Daagbovi et la population de Djimè.

Il leur a été donc reproché d’avoir cautionné indirectement les actes de vandalisme qui ont eu lieu sur le terrain. Pour faute professionnelle qu’on ne saurait tolérer, leur hiérarchie a pris ses responsabilités en déchargeant ces différents responsables qui pensaient avoir bien géré la situation. Une décision qui est venue démoraliser la troupe. Mais comme de bons soldats, ils sont bien obligés de s’armer de courage pour continuer le chemin qui paraît encore très long pour beaucoup d’entre eux. Conformément aux instructions, ils ont déjà passé service à leurs adjoints pour qu’ils assurent l’intérim en attendant la confirmation ou la nomination de leurs remplaçants. Le capitaine Maurice Wolli, commandant de compagnie d’Abomey a déjà fait ses adieux à la capitale historique du Bénin, parce qu’il a rempli les formalités administratives relatives à la passation de commandement.

Zéphirin Toasségnitché
(Br Zou-Collines)

PLUS D'ARTICLES