Accueil > Art et culture >

Regroupement des acteurs de la musique traditionnelle:La Caamtb portée sur les fonts baptismaux

La Confédération des artistes et acteurs de la musique traditionnelle du Bénin (Caamtb) a tenu son congrès constitutif, mercredi 19 avril 2017 au Hall des arts. Composé de 37 membres, le Bureau exécutif national de la Caamtb est dirigé par Jean-Pierre Houtin Kiki.

Mise en place pour défendre les intérêts des acteurs de la musique traditionnelle béninoise, la Confédération des artistes et acteurs de la musique traditionnelle du Bénin (Caamtb) a fait connaître, mercredi dernier, lors de son congrès constitutif, ses 3 instances décisionnelles et les membres qui les composent. Avec pour président Jean-Pierre Houtin Kiki, le Bureau exécutif national de la Caamtb est composé de 37 membres dont, entre autres, Dah Tamadaho au titre de secrétaire général, Aubin Akpohounkè au poste de trésorier général… Le Conseil des présidents est composé de 12 membres, notamment des 12 présidents départementaux, et est sous l’égide de Dah Tamadaho. Le Conseil des sages est quant à lui conduit par deux sages. Cette nouvelle organisation des acteurs de la musique traditionnelle est née de la nécessité d’assurer la cohésion entre les artistes et de mieux garantir leur épanouissement. Pour le président de la Caamtb, un gouvernement doit forcément s’inspirer de la culture pour le développement de la Nation. Et la culture, c’est d’abord les musiques, les danses. Car elles sont l’expression de l’identité du pays. Selon lui, le secteur de la musique traditionnelle au Bénin présente plusieurs enjeux et le Programme d’actions du gouvernement, dans ce sens, a besoin d’être suivi de façon minutieuse. C’est pourquoi il revient aux artistes de se réunir et de fédérer leurs forces pour se faire entendre.C’était aussi l’occasion pour le président Jean-Pierre Houtin Kiki de lancer un cri de cœur à l’endroit du gouvernement afin que les artistes retrouvent leurs lettres de noblesse et que le secteur soit libéré. Venus d’horizons divers et de différentes fédérations, les artistes et acteurs de la musique béninoise étaient largement représentés à cette assemblée constitutive. Et, comme il est de coutume à chaque regroupement d’artistes, la musique a résonné et ragaillardi.

APA

PLUS D'ARTICLES