Accueil > Societe >

Sit-in devant l’Assemblée:La Cstb et la Fésyntra-Finances mettent en garde les députés

Réunis hier, jeudi 17 mars 2017, sur l’esplanade de l’Assemblée nationale, les militants de la Cstb et de la Fésyntra-Finances ont dévoilé le contenu de leur motion de protestation. C’était devant le directeur de cabinet du président de l’Assemblée nationale. Paul EssèIko de la Cstb et Laurent Mètongnon de la Fésyntra-Finances ont rappelé aux élus du peuple que ça grogne et que les travailleurs salariés, les ouvriers, les jeunes, les élèves, les étudiants, les artisans, les paysans, les femmes, les zémidjans, les rois et les autres couches sociales les ont à l’œil.

Ils ont rappelé aux députés que les protestations sont issues des observations et des contestations qui ne laissent personne indifférent. Pour ce faire, ils ont invité le président Patrice Talon à écouter son peuple et à instaurer un dialogue franc et sincère entre tous les partenaires sociaux. Dans leur motion, ils ont tiré la sonnette d’alarme sur le fait que plusieurs projets de lois, qui n’arrangent par le peuple, sont déposés sur la table du Président de l’Assemblée nationale. Entre autres, ils ont cité la proposition de loi relative aux collaborateurs extérieurs sous contrat avec l’Etat. De même, les manifestants ont considéré que la révision de la Constitution veut se faire en catimini.

WadjoudAlokpo (Stag)

PLUS D'ARTICLES