Accueil > Politique >

Top Secret : Un précédent grave dans l’Atacora

Un précédent grave dans l’Atacora

Un document confidentiel concocté par des autorités en charge de l’enseignement secondaire dans le département de l’Atacora renseigne sur l’orchestration de manœuvres dirigées contre le chef de l’Etat pour réduire son influence. Selon un plan à exécuter, il est question de faire la promotion de certains enseignants proches d’un député à l’Assemblée nationale, ancien ministre de Yayi Boni trempé dans le grand scandale, soldé par un non-lieu de la justice. Ces enseignants ciblés devront être nommés à des postes de responsabilités dans les grands collèges du département de l’Atacora, surtout s’ils sont natifs de la commune natale du député. L’objectif recherché, c’est de faire basculer le bassin pédagogique de Tanguiéta vers Matéri. Ainsi, il compte garder le contrôle de la zone si ces enseignants promus restaient au poste jusqu’aux prochaines élections. Si le but est atteint, le député et ses soutiens tapis dans les établissements scolaires se rendront incontournables sur le terrain. Ce qui apparaît d’ores et déjà comme des points engrangés avant les joutes électorales et un précédent grave dans l’enseignement.

Balayage à la Caisse nationale

A la Caisse nationale de sécurité sociale, plus rien ne se passe comme avant. Finis les tests de recrutement d’agents à polémique. Finis…Finis…Finies…Les décisions du Conseil d’administration de la Caisse le prouvent à suffisance. Alors que la presse l’a flairé en évoquant la nécessité de créer un environnement sain pour organiser le test de recrutement dont le processus est en cours, le président du Conseil d’Administration vient de jouer gros en nettoyant l’écurie. Pour éviter des soupçons de compromission dans le choix du cabinet qui sera chargé de conduire l’opération de recrutement, il a balayé tous les cadres et membres de comités impliqués dans le premier test. Voilà un acte courageux et responsable dans un contexte où les vieux démons s’apprêtaient à resurgir dans le processus. Le président du Conseil d’administration, membre de la Galaxie Talon, avait déjà marqué positivement les esprits en annulant contre vents et marrées le premier test qui a fait couler beaucoup d’encre et de salive. Il est sur une bonne lancée.

PLUS D'ARTICLES