A la rencontre des candidats du concours « Lire, c’est élire »:L’écrivain Colbert T. Dossa fait des émules à Aplahoué et à Kpomassè

0
2454

Le samedi 23 mars 2019, l’écrivain béninois Colbert Tatchégnon Dossa, auteur de l’œuvre « Errances dans nos sables mouvants » est allé, à Aplahoué et à Kpomassè, à la rencontre des candidats au concours national de critique littéraire « Lire, c’est élire ». C’est une phase du concours où les candidats, après avoir lu l’œuvre-support, ont l’opportunité d’échanger avec l’auteur pour mieux le connaître et comprendre son œuvre.

« Errances dans nos sables mouvants » de l’écrivain béninois Colbert Tatchégnon Dossa est l’œuvre retenue pour orienter les réflexions du concours de compte rendu critique « Lire c’est élire », édition 2019, organisé par l’association Edéc Bénin. Et le samedi 23 mars 2019, c’est le jour choisi par le premier responsable de l’association Edéc-Bénin, Elvis Tchidi, et ses collaboratleurs pour mettre l’auteur en face des candidats. Un auteur qu’ils ont réussi à faire déplacer de la commune de Tchaourou, où il réside, jusqu’à Aplahoué (Couffo) et à Kpomassè (Zou). La première étape de la tournée de Colbert Tatchégnon Dossa dans le cadre de ce concours a été le Centre de lecture et d’animation culturelle (Clac) d’Aplahoué. Là l’attendait, dans la matinée de ce samedi, plus d’une demi-centaine de candidats provenant des Communes d’Aplahoué, de Klouékanmè, de Toviklin, de Lalo, de Dogbo et Djakotomey. Tous élèves de la 6ème en terminale. L’événement a été soutenu par le préfet du Couffo, Christophe Mégbédji, et les autorités locales. Grâce au préfet, 50 candidats de son département ont pu être inscrits pour bénéficier gracieusement, chacun, d’un exemplaire de l’œuvre « Errances dans nos sables mouvants » de Colbert Tatchégnon Dossa retenue comme œuvre-support du concours. Ému par l’engouement que manifestaient les enfants pour son œuvre, celui qui se fait appeler affectueusement Ctd n’a pas hésité à répondre à leurs nombreuses questions. La séance a pris fin sur les consignes relatives aux étapes suivantes du concours. A ce niveau, le 2e coordonnateur de l’association, Gomez Hossoubakin, et le responsable du comité de lecture du concours, Mathieu Hounguè, ont expliqué de long en large aux candidats, comment ils doivent procéder pour rédiger leur compte-rendu de lecture critique qu’ils devront rendre au plus tard le 5 avril 2019. Après cela, le cap a été mis sur le collège d’enseignement général de Tokpa-Domè (commune de Kpomassè).  Là également, l’auteur s’est retrouvé face à plus d’une demi-centaine de candidats venus cette fois-ci de Comé, de Kpomassè, d’Abomey-Calavi, de Cotonou et d’Akpromissété. C’étaient la même ferveur, le même engouement au sein des candidats.

 

A.T.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here