Abraham Zinzindohoué au sujet du parrainage des candidats à la présidentielle 2021:« Le Bénin n’a pas besoin de compromis »

0
701

Le débat de parrainage des candidats à la Présidentielle de 2021 continue de susciter des réactions. Invité de l’émission ‘’Lundi politique’’ de la radio nationale, l’ancien président de la Cour suprême et membre fondateur de l’Union progressiste, Abraham Zinzindohoué a donné son avis sur la question.

« Le Bénin n’a pas besoin de compromis sur le parrainage des candidats à la présidentielle de 2021 », soutient l’ancien président de la Cour suprême du Bénin, Abraham Zinzindohoué. Il l’a fait savoir dans la rubrique ‘’Lundi politique’’ de la radio nationale. Il estime que le Bénin n’est pas encore à  l’étape compromis sur cette disposition électorale.  « La réforme du système partisan est une nécessité. Quand j’entends des gens aujourd’hui dire de revenir en arrière, ils se trompent. Un retour complet au passé est illusoire », a-t-il affirmé. Abraham Zinzindohoué estime qu’il y a des moments de la vie d’un pays où l’on va à des tables de compromis pour sortir de la difficulté. Mais ce n’est pas encore le cas au Bénin.  « C’est autre chose. Le Bénin n’est pas à ce stade-là. On a eu quelques problèmes pour les législatives. Et quand vous faites l’historique, ce n’est pas la fin du pouvoir-là. Le pouvoir sait ce qu’il a à faire », a-t-il argumenté. Il pense que la Commission électorale nationale autonome (Céna) a déjà trouvé la recette au problème de parrainage. « La Céna a trouvé la formule (…) pour éviter cela. La Céna a dit que ce sont les individus que nous reconnaissons. Ce sont les maires. Donc la Céna a réglé le problème. Si c’est un compromis, je peux dire que la Céna a trouvé le compromis avant nous les acteurs », a-t-il conclu.

 

Léonce Adjévi

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here