Accès et compétitivité de l’internet:Le Bénin, 1er dans l’espace Uemoa

0
2500

Les efforts du gouvernement en matière d’accès à moindre coût à internet sont couronnés de succès. Le Bénin vient d’être classé premier 1er dans l’espace Uemoa.

Le Bénin reste et demeure le pays de l’espace Uemoa  où l’accès à internet est le moins coûteux (100Mo et 500Mo). C’est une bonne nouvelle ! En effet, dans son dernier rapport concernant les données de tarification du haut débit mobile pour le 4ème trimestre de 2018 qu’elle vient de rendre publique, l’Alliance For affordable internet (A4AI), une Coalition mondiale qui rassemble  entreprises,  gouvernants et  acteurs de la société civile du monde entier, classe le Bénin « 1er pays de l’espace Uemoa ayant le coût d’accès internet le moins cher ». En effet, cette coalition s’emploie à réduire le coût de l’accès à internet dans les pays à revenu faible et intermédiaire grâce aux réformes de la politique et de la réglementation. Dans son classement, le Bénin est suivi par le Burkina Faso (2ème), le Sénégal (3ème), le Mali (4ème), le Niger (5ème), la Côte d’Ivoire (6ème), la Guinée-Bissau (7ème) et le Togo voisin   ferme la marche. Par exemple, à partir de 1 Giga, nous sommes à la 3ème position, derrière le Niger et le Sénégal. Par ailleurs, quand on regarde globalement le classement, avec les 99 pays pris en compte de par le monde, on constate aisément que le Bénin pays fait partie de ceux dans lesquels l’accessibilité à Internet est plus abordable.

Continuer dans la même dynamique

Le gouvernement met tout en œuvre pour permettre aux Béninois d’en faire un usage le plus fréquent. Ces efforts qui se confirment font démarquer le Bénin dans la sous-région. Les consommateurs béninois d’internet, restent donc assez bien lotis par rapport à la sous-région. Ces résultats ont été obtenus, en partie, parce que le président de la République, sachant l’importance de cet outil pour le développement, y a consacré une attention particulière depuis son arrivée. Ce qui s’est traduit par de nombreuses réformes, et d’énormes investissements dans le secteur.  Ces   efforts du gouvernement ont concouru à ce bon classement. Cette vision du gouvernement est donc à saluer. De plus, les lourds investissements engagés doivent être amortis,  mais que malgré cette exigence économique, les intérêts des consommateurs sont suffisamment préservés. Lorsqu’il a décidé d’intervenir pour faire ajuster les prix, tenant compte de la dynamique du marché du secteur, l’Etat du Bénin a aussi veillé à l’équilibre du marché.  Il faut maintenant espérer qu’un effort sont fait pour réduire  davantage le coût d’accès à internet,  afin d’occuper la 1ère place dans la sous-région et dans toute l’Afrique si possible quel que soit le volume des débits.

Abdourhmane Touré

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here