Accusations de démobilisation de militants contre le parti baobab:Up et Moele-Bénin, le clash ?

0
260

La collaboration entre l’Union progressiste (Up) et le Mouvement des élites engagées pour l’émancipation du Bénin (Moele-Bénin) semble ne plus être au beau-fixe depuis quelques jours. Sur sa page Facebook officiel mardi 17 novembre 2020, le parti baobab a dénoncé des accusations de démobilisation de militants portées à son encontre par les responsables du Moele-Bénin à travers une « prétendue liste de militants de Moele-Bénin à récompenser par l’Up pour leur collaboration lors des Communales ».

Les dirigeants de l’Union progressiste (Up) ont-ils rompu les amarres avec ceux du Mouvement des élites engagées pour l’émancipation du Bénin (Moele-Bénin) avec qui il ont filé le parfait amour lors des dernières Communales? C’est la question que se posent les Béninois depuis le lundi 16 novembre 2020 un article tendant à dénoncer une roublardise politique des dirigeants de l’Union progressiste (Up) a été publié dans la presse et a également fait le tour des réseaux sociaux. Comme une réponse du berger à la bergère, les responsables de l’Up ont réagi. A la hauteur des accusations portées à leur encontre, le président Bruno Amoussou et les siens ont rendu public un message. Dans le texte publié sur la page Facebook du parti, la cellule de communication de la première force politique actuelle du Bénin depuis les élections communales et municipales de mai 2020 a remis les pendules à l’heure sur la « Prétendue liste de militants de Moele-Bénin  »à récompenser par l’Up » pour leur collaboration lors des Communales. A travers cinq points, le parti baobab a expliqué de long en large le processus de délivrance de la carte de membre en son sein et a mis au défi leur partenaire politique des élections communales de prouver que l’Union progressiste a démobilisé ses militants en leur délivrant des cartes. « En définitive, il reste à Moele-Bénin de dénoncer publiquement, ceux qui ont demandé à ses militants une liste de gens à récompenser, à qui, à quelle date et où ! », peut-on lire au point 5 du message posté sur la page Facebook. Pour les Progressistes, « cette action (qui crédibiliserait ce parti, le Moele-Bénin) pourrait ouvrir un épisode permettant à chacun de situer les responsabilités et où chacun pourra assumer ses responsabilités, au lieu que l’Up continue de faire l’objet d’accusations gratuites. Le président Jacques Ayadji et les siens ont été donc exhortés à ne pas se soustraire à cet exercice afin que l’opinion publique soit éclairée sur la question. 

 

Silence radio au Moele-Bénin

 

Les responsables du parti Moele-Bénin n’ont pas voulu se prononcer sur la question. Joints au téléphone par notre rédaction hier, mercredi 18 novembre 2020, le président du Moele-Bénin, Jacques Ayadji n’a pas décoché les appels et n’a non plus rappelé jusqu’au moment où nous mettions sous presse. Toujours dans la dynamique d’avoir le son de cloche du parti, le secrétaire général, Céphise Béo Aguiar a été aussi appelé. « En tant que Céphise Béo Aguiar, je n’ai pas d’opinion. En qualité de Secrétaire général, je ne peux rien dire au nom du parti », a-t-il lâché au bout du fil. De sources concordantes, jusqu’à la survenance de cet incident, les deux partis entretiennent de bonnes relations. La preuve, le Moele-Bénin avait soutenu l’Up aux élections communales et municipales de mai dernier grâce à un accord signé par les responsables des deux partis. Qu’est donc devenu cet accord pour que les deux formations politiques de la mouvance présidentielle en arrivent à s’accuser sur la toile et dans les médias ? Difficile de le dire. Mais des observateurs avertis de la chose politique y voient la Présidentielle de 2021. Pour beaucoup, chacune de ces deux formations politiques voudra prendre ses marques pour aller à cette élection. C’est donc ce qui justifierait ces pics envoyés. Dans n’importe quel cas de figure, il est urgent que les présidents Bruno Amoussou et Jacques Ayadji se retrouvent pour fumer le calumet de la paix. La Présidentielle ne saurait s’aborder dans la division quand l’un a désigné Patrice Talon comme son candidat et que le choix de l’autre dans quelques semaines portera sans doute sur le même candidat pour cette élection.           

 

Abdourhamane Touré

.     

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here