Adam Bagoudou au sujet de la polémique sur la composition du Cos-Lépi:« Pour l’instant, nous appliquons la loi »

0
899

Le député Adam Bagoudou livre ses impressions sur la composition du Cos-Lépi. Pour l’élu du peuple membre de la minorité parlementaire, il ne devrait pas avoir polémique car « le Cos-Lépi a été mis en place selon un taux de répartition entre la majorité et la minorité ». C’est dans cette interview qu’il a accordée à Océan Fm le mercredi 21 août 2019.

Océan Fm : Que répondez-vous face à la polémique autour de la configuration du Cos-Lepi dont vous êtes membre ?

Adam Bagoudou : C’est vous qui m’informez qu’il y a polémique. Sinon, il n’y a pas de polémique. Le Cos-Lépi est mis en place selon un taux de répartition entre la majorité et la minorité. Dans la 8ème législature, il y a quand même une majorité et une minorité. Et donc, je ne sais pas d’où vient la polémique.

 

La minorité est souvent assimilée à l’opposition…

Pas du tout ! La minorité peut être la mouvance comme l’opposition. Dans le cas d’espèce, la loi n’a pas spécifié opposition, mouvance. La loi a dit minorité, majorité. Donc, une force politique qui est minoritaire à l’Assemblée nationale prend 4 et l’autre majoritaire prend 5.

 

Etes-vous à l’aise dans votre costume de membre de la minorité parlementaire ?

Mais, tout à fait. Le mot minorité veut dire quoi en français ? Ou demandez plutôt sa signification à ceux-là qui le contestent. Nous n’allons quand même pas inventer Larousse !  Le mot minorité veut dire minorité tout simplement. Si quelqu’un affirme ne pas comprendre ce mot, ce n’est pas grave.

 

Parlant d’actualité, n’y a-t-il pas de problème à actualiser le fichier électoral sans l’opposition ?

Mais ça, c’est un autre débat ! La loi a dit minorité et majorité, et nous nous en contentons. Ceux qui contestent ne veulent pas vous dire la vérité. Ce que la loi a dit, c’est ça qu’il faut faire. Si quelqu’un dit que minorité ne veut rien dire, on n’a qu’à repartir dans la loi sur la Lepipour la corriger afin d’y préciser les termes opposition et mouvance. C’est après cela que nous pouvons faire le débat que vous lancez ou que les gens tentent de vous faire lancer. Mais pour l’instant, nous appliquons la loi qui a dit majorité et minorité, et par rapport à ça, il n’y a pas de débat, il n’y a pas de polémique.

 

Propos recueillis par Rachida Houssou.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here