Adoption à l’unanimité du Projet de loi de finances gestion 2020:Les députés renouvellent leur confiance à Talon

0
2806

Les députés ont examiné hier jeudi 19 décembre 2019, comme convenu en plénière, le 4ème Projet de loi de finances du président Patrice Talon. A l’issue des travaux dirigés par le président Louis Vlavonou, le Budget général de l’Etat (Bge) a été voté à l’unanimité, une marque de confiance renouvellée au chef de l’Etat.

Les députés sont toujours déterminés à accompagner le chef de l’Etat dans sa mission. Ils l’ont traduit en acte hier, jeudi 19 décembre 2019, en votant à l’unanimité le Projet de loi de finances gestion 2020 soumis à leur examen. A l’entame de la session plénière, le président de la commission des finances,  Gérard Gbénonchi, et son premier rapporteur, Patrice Nobimè, ont présenté à la plénière, les grandes innovations du Projet de loi de finances gestion 2020 qui est équilibré en charges et en ressources à 1986, 910 milliards de FCfa, soit une progression de 5,8% par rapport à la loi de finances de 2019 qui est de 1877 milliards de FCfa. Il connaît un accroissement net de 109,367 milliards de FCfa. A leur suite, le Directeur général du budget, Rodrigue Tchaou, a passé en revue les caractéristiques et les chiffres clés du Plf. De son intervention, on retient que dans la cagnotte de 1986 milliards de FCfa, il y a une allocation de 486 milliards de FCfa qui est destinée à 228 projets phares en faveur des populations. L’objectif du gouvernement du président Patrice Talon est d’améliorer substantiellement les conditions de vie des Béninois au cours de l’année 2020. Raison pour laquelle,  le  social a été intensifié. Le rapport bien détaillé ayant séduit plus d’un, c’est à l’unanimité que les députés ont validé ce Projet du budget. Le ministre de l’Economie et des finances, Romuald Wadagni, et son collègue de la Justice, Séverin Quenum ont tous deux salué la détermination des députés à accompagner le gouvernement, en particulier son chef dans sa vision en lui accordant des ressources nécessaires pour ouvrir de vastes chantiers pour le bonheur des populations.

 

Martial Agoli-Agbo (Corresp. Ouémé-

Plateau)

 

 

Robert Gbian, Dvp de l’Assemblée nationale : « Le projet de loi de finances est éminemment social »

 

« … L’examen du projet de loi de finances est un exercice que j’affectionne particulièrement parce qu’il permet de mesurer et de quantifier les prétentions du gouvernement dans la réalisation des politiques publiques qui impactent directement nos mandants. Il me plaît à cet instant de rappeler que nous avons, à travers l’atelier d’imprégnation organisé par l’Institut parlementaire du Bénin, eu la confirmation que le projet de loi de finances, gestion 2020, est éminemment social avec une panoplie de mesures tendant d’une part à réduire les charges fiscales des contribuables pour favoriser les ménages et les Petites et moyennes entreprises (Pme) et d’autres part, à renforcer les agents économiques à faibles revenus. Je crois qu’à présent, nous pouvons retourner vers nos mandants pour leur faire constater la concrétisation des promesses du gouvernement, avec en tête de file, l’asphaltage qui prend une dimension largement supérieure à nos attentes… »

 

 

Gildas Agonkan, député Up : « Nous devons veiller à ce que le contenu de ce budget soit réalisé »

 

« … Le budget 2020 présente des caractéristiques qui entrent en droite ligne de ce qui est en train d’être fait. Un taux de croissance  soutenu. Un déficit budgétaire en nette amélioration. Un taux d’inflation  maîtrisé. L’assiette fiscale  allégée (…) Il faut saluer l’effort gouvernemental. Cela est aussi en droite ligne avec un attelage soutenu des investissements structurants pour le social. L’eau, l’électricité, les routes, l’assainissement,  l’éducation, la santé, l’emploi des jeunes…, il n’y a pas de domaine qui ne soit pas impacté par le budget 2020. C’est pour cela que le groupe parlementaire Union progressiste apporte un soutien athlétique à ce budget pour la mise en œuvre de ce budget. Au-delà des prévisions, nous devons veiller à ce que le contenu de ce budget soit réalisé pour le bonheur de nos populations… »

 

 

Mathias Kouwanou, député du Br : « Depuis trois ans, il y a du concret »

 

« Nous avons constaté que ce gouvernement est celui des défis. Depuis trois ans, il y a du concret. C’est pourquoi, nous avons voté ce budget pour permettre au président Patrice Talon et son gouvernement d’avoir des ressources pour accomplir les objectifs fixés dans le programme d’actions. Il faut que tous les enfants du Bénin sachent qu’ils ont fait un très bon choix en 2016 en hissant Patrice Talon au pouvoir ».

 

Propos recueillis par M. A-A. (Corresp. Ouémé-Plateau)

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here