Affrontement sanglant entre peulh et cultivateur dans les Collines: 5 morts à Dassa-Zoumè

0
3175

Les populations du village Ayiwidji, arrondissement de Akoffodjouli, dans la Commune de Dassa-Zoumè sont dans la consternation depuis le 30 juin 2019. Un affrontement entre un bouvier peulh et un cultivateur a occasionné la mort de 5 personnes dont une fillette.

Enième cas d’affrontements entre peulhs et agriculteurs. Il y a 7 jours (le 30 juin 2019), un bouvier peulh, avec son troupeau, s’est retrouvé dans le champ d’un cultivateur dans le village d’Ayiwidji, Commune de Dassa-Zoumè. A la suite d’une dispute entre les deux, la situation a dégénéré en bagarre à coups de machettes. Le bouvier, qui n’a pas réussi à prendre le dessus sur le cultivateur, a rendu l’âme. Le cultivateur grièvement blessé, a été transporté à l’hôpital. En guise de vengeance de leur frère, une bande de peulhs armée a fait irruption dans le village du cultivateur. Plusieurs cases ont été incendiées. Informées des menaces qui persistaient, les autorités à divers niveaux ont instruit la hiérarchie policière à prendre sers responsabilités. C’est ainsi que les forces de l’ordre ont été dépêchées sur les lieux aux fins  de dissuader les partisans du peulh décédé. Mais, profitant d’un calme apparent, les compagnons du bouvier sont revenus dans le village dans la nuit du dimanche 2 au lundi 3 juin 2019.

Ils ont tout saccagé en brûlant le champ du cultivateur. Le bilan fait état de 4 morts dont une fillette. Entre-temps, le cultivateur a été extrait de l’hôpital pour éviter un envahissement du centre de santé. Il a été gardé au secrétariat d’une structure autorisée. Pour éclaircir la situation, la police a appréhendé les présumés auteurs du drame. 5 peuhls ont été arrêtés à ce titre. Le préfet des Collines, le maire, les autorités locales, et les forces de sécurité publique se sont mis à l’œuvre pour stopper la propagation du drame. Au total, 5 personnes ont trouvé la mort dans cet affrontement. Nous y reviendrons dans nos prochaines éditions.

AT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here