Agapit Napoléon Maforikan à propos des prochaines Communales :« Les 10% du suffrage national seront un défi »

0
2067
Au soir des élections communales et municipales du 17 mai 2020, seuls, les partis politiques qui auront atteint la barre des 10% en termes de représentativité au plan national pourront disposer des sièges de conseillers communaux comme l’indique le Code électoral. Abordant, la question du quota de 10% le dimanche 15 mars 2020, sur l’émission  ‘’L’e-Décryptage’’ de  E-Télé, le consultant politique, Agapit Napoléon Maforikan, a indiqué que les partis politiques, de même que leurs militants ne doivent pas perdre de vue cette exigence de la loi. Pour l’invité de Latifou Boni, le Bénin est en train d’atteindre  une maturité dans son processus électoral. Expert des questions électorales, Agapit Napoléon Maforikan rappelle qu’à l’issue des différentes élections organisées au lendemain de la Conférence nationale des forces vives, les quatre premiers partis politiques en lice n’atteignaient  pas tous les 10%  du suffrage  national. Selon lui, cela est un indicateur qui  permet de prévoir que plusieurs partis politiques pourraient  se retrouver, au soir du 17 mai prochain, sans le moindre siège. Et ce, malgré les scores individuels que réaliseront certains candidats. « L’enjeu pour les partis politiques, c’est de gagner des sièges, mais il faut d’abord qu’ils relèvent le défi des 10% de représentativité nationale », a-t-il souligné. Tout en reconnaissant qu’il n’y a pas de petits partis politiques, le consultant  espère qu’il y aura une belle compétition à l’occasion des prochaines Communales et Municipales. « Le jeu doit rester ouvert au regard du nouveau Code électoral. C’est sur le terrain de la compétition électorale qu’on verra la suite. Il n’y a pas de petit parti politique. A partir du moment où les formations politiques arrivent à obtenir leurs récépissés provisoires et définitifs, ils ont déjà le mérite du respect », a-t-il déclaré, avant d’ajouter que les formations qui n’auront pas la chance d’atteindre le niveau des 10% pourront toujours continuer à travailler en vue de s’enraciner davantage dans le paysage politique béninois.
Marcus Koudjènoumè

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here