Alimentation en eau potable à Boukombé, Covè, Zagnanado:Le gouvernement octroie 10 milliards à la Soneb

0
5129

Le gouvernement a marqué son accord pour la rétrocession à la Soneb, sous forme de don, du prêt du Fonds koweitien pour le Développement économique arabe (Fkdea) relatif au financement du projet de renforcement du Système d’Alimentation en eau potable des villes de Boukoumbé, Covè, Zagnanado et leurs localités environnantes. C’était au cours du Conseil des ministres du mercredi 12 décembre 2018.

La Société béninoise des eaux du Bénin (Soneb) va hériter des fonds issus du prêt du Fonds koweitien pour le développement économique arabe pour exécuter des projets d’adduction d’eau dans 3 Communes du Bénin. Il s’agit de Boukoumbé, de Covè, de Zagnanado et de leurs localités environnantes. Ces trois (03) villes sont considérées comme étant hydrologiquement difficiles, au regard de certaines spécificités. Or, l’accès à l’eau potable constitue une problématique majeure pour les populations de ces localités et nécessite d’importants investissements.



Ce don de l’Etat à la Soneb porte sur un montant d’environ dix milliards cent quatre-vingt-quatorze millions six cent mille (10.194.600.000) FCfa. Ainsi, déjà engagé dans un plan historique de fourniture d’eau potable à toutes les populations béninoises à l’horizon 2021, le Gouvernement a décidé de mettre en place au profit de ces communes et de leurs localités environnantes, ce projet de renforcement du système d’alimentation en eau potable.



Une bouffée d’oxygène pour la Soneb qui se voit donner du travail pour relancer ses activités, mais aussi un défi pour que les responsables de cette société démontrent que leur unité est digne d’une telle confiance de l’Etat. A travers cette décision, le président Patrice Talon vient confirmer une fois encore son pari de fournir l’eau potable à tous les Béninois d’ici à 2021. Egalement, c’est la preuve qu’il n’est là pour liquider les sociétés d’Etat et qu’il œuvre aussi pour leur fonctionnement efficient et leur opérationnalité.

D. K. G (Stag)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here