Amélioration de la qualité des soins en Afrique:Des médecins gynécologues obstétriciens en conclave au Bénin

0
3929

L’efficacité des médecins gynécologues obstétriciens préoccupe la Fédération africaine et arabe de gynécologie-obstétrique  (Afog). C’est pourquoi elle a organisé une rencontre d’envergure à l’endroit de ses membres aux fins de leur permettre d’acquérir de nouvelles connaissances pour un meilleur rendement. Cette rencontre qui se tient dans le cadre du 3ème congrès de l’Afog a été lancée hier jeudi 07 mars 2019, à Abomey-Calavi. Trois  thèmes essentiels vont meubler les assises au cours de ces trois jours. Il s’agit de la santé sexuelle et reproductive des adolescents et jeunes, de la césarienne et du transfert des nouvelles technologies. L’objectif est de renforcer les capacités des participants afin de leur permettre de mieux satisfaire la demande des populations. Selon René Xavier Perrin, président de la Fédération africaine et arabe de gynécologie-obstétrique, la réunion vise également à étudier les modalités de la compilation de toutes les données en Afrique afin d’améliorer la pratique de la césarienne. Puisque, l’accessibilité à la césarienne demeure difficile. Le professeur Robert Léké, un des conférenciers venu du Cameroun, aabondé dans le même sens.Plusieurs pays à savoir le Maroc, la Tunisie, le Sénégal, la Mauritanie, la Côte d’Ivoire, le Togo, le Bénin, le Burkina Faso, le Niger, le Rwanda et le Bostwana participent à ce congrès.

 

O.I.A.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here