Amélioration de l’Education supérieure et de la recherche scientifique:Le Bénin adhère au Wacren

0
417

Les ministères de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, de l’Economie numérique, et le Réseau d’Education et de recherche de l’Afrique de l’ouest et du centre (Wacren) ont signé un protocole d’accord le vendredi 1er février 2019 à Sèmè-City. À travers cet acte,  les parties viennent de s’engager dans l‘amélioration de la qualité de l’éducation et de la recherche scientifique au Bénin.

Après le Nigéria, le Ghana et d’autres pays, le Bénin vient d’adhérer au Réseau d’éducation et de recherche de l’Afrique de l’Ouest et du Centre (Wacren).  Conséquence,  les universités et centres de recherches béninois seront désormais connectés au réseau du Wacren et ils pourront dès lors, bénéficier de la connexion à haut débit tout en étant en relation avec les autres universités des pays membres du réseau grâce au projet Africaconnect2. En effet, dans le but de transformer le Bénin en une plateforme des services numériques pour l’accélération de la croissance et l’inclusion sociale,  le gouvernement a décidé d’intégrer l’Etat béninois à ce vaste réseau. En adhérant auWacren, le Bénin va pouvoir bénéficier d’une infrastructure réseau de classe mondiale,  participer à la collaboration entre les organismes régionaux et internationaux de recherche et d’éducation et renforcer les capacités de son réseau d’éducation. Cela, à travers l’accroissement du débit de la connexion internet.  Cette adhésion permet également au Bénin de tirer avantage du projet Africaconnect2 qui soutient le développement des services numériques à travers des réseaux internet de haute capacité pour la recherche et l’éducation en l’Afrique.  Au nombre des autres avantages issus de la collaboration entre le Wacren et le Bénin, dix établissements physiques répartis sur les quatre campus des Universités publiques seront interconnectés à travers le réseau national afin d’apporter des services numériques à plus d’une trentaine d’entités de formation accueillant environ 80 000 étudiants. Selon Boubakar Barry,  Directeur général du Wacren,  en devenant membre de son institution, le Bénin pourra désormais bénéficier du projet  Africaconnect2 financé pour aider les réseaux de recherche. « Il permettra de changer l’environnement numérique de l’espace de recherche dans les Universités en vue de rendre plus efficaces les acteurs du monde universitaire », a-t-il déclaré.  À l’avis de Aurélie Adam Soule Zoumarou, ministre de l’Economie numérique, la présence du Bénin au sein du Wacren donne trois avantages.  Elle a cité l’accès aux ressources internationales relatives aux recherches scientifiques et à l’enseignement supérieur,  l’accès à la connexion à haut débit et l’interconnexion entre les Universités et centres de recherche du Bénin et ceux des autres pays membres du Wacren. Dans son intervention,  Marie Odile Attanasso, ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, a fait savoir qu’en adhérant au Wacren, le Bénin bénéficie d’une subvention de 9,6 millions d’euros sur les 12,25 nécessaires à la réalisation du projet Africaconnect2.  « Nos étudiants bénéficieront dans un bref délai, d’un accès internet d’au moins 1Gbps, plus de  28 fois celle mise à la disposition de l’Uac actuellement >>, a-t-elle laissé entendre.  Il faut noter que d’un coût global de 27 millions d’euros, le projet Africaconnect2 vise à aider les réseaux de recherche. 

 

Mohamed Yasser Amoussa (Coll)

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here