Amélioration des conditions de vie des jeunes défavorisés au Bénin:L’Ong Cacl en fait son cheval de bataille

0
3293

L’épineuse question de l’inadéquation entre la formation et l’emploi est devenue une préoccupation majeure pour plusieurs organisations non gouvernementales qui travaillent à l’amélioration des conditions de vie des jeunes défavorisés au Bénin. C’est le cas du Cercle des actions pour la cinquième liberté (Cacl) qui œuvre dans ce sens depuis des années.

Depuis six ans, l’Organisation  non gouvernementale « Cercle des actions pour la cinquième liberté » (Cacl) s’est mise au service des jeunes en situation défavorisée au Bénin, notamment dans les départements du Littoral et de l’Atlantique. Cela, à travers des séances de sensibilisation à l’excellence dans les études et les formations professionnelles liées aux métiers de l’informatique, de l’artisanat urbain et aux valeurs morales et citoyennes. En effet, consciente que la formation professionnelle est l’issue favorable pour résoudre l’équation formation-emploi et favoriser l’insertion sociale des jeunes victimes de plusieurs maux, cette organisation à but non lucratif sensibilise les jeunes défavorisés dans la fourchette d’âge de 12 à 22 ans. C’est une occasion pour les collégiens démunis, orphelins et sans soutien familial à étudier et apprendre le métier de choix afin de profiter de l’avantage de la polyvalence pour gagner leur vie. Egalement, cette initiative de l’Ong Cacl vise à appuyer la décision du gouvernement qui met les loisirs et les métiers secondaires au centre des disciplines académiques. Elle concerne les jeunes filles vulnérables, les jeunes handicapés, les jeunes en conflit avec la loi et les jeunes victimes de violences. Pour parvenir à leurs objectifs, les membres du cercle ont rencontré des jeunes artisans se préparant à passer l’examen du Bepc. Par ailleurs, les professionnels des métiers se sont associés pour venir en aide à ces jeunes défavorisés.

<script async src= »//pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js »></script>
<ins class= »adsbygoogle » style= »display: block; text-align: center; » data-ad-layout= »in-article » data-ad-format= »fluid » data-ad-client= »ca-pub-4711733241009537″ data-ad-slot= »5661125067″></ins>
<script>
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});
</script>

Ils ambitionnent de leur offrir des apprentissages de qualité et un suivi à l’insertion social à partir des stages. Faut-il le rappeler, ces formations coïncident avec  la vision du chef de l’Etat, Patrice Talon, d’associer la formation académique et celle professionnelle.

 

M Y A (Coll)

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here