Analyse de la situation des finances publiques :La Bceao confirme la bonne santé de l’économie béninoise

0
2008

(Les perspectives affichent une croissance de 8% entre 2019-2020)

La direction nationale béninoise de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Bceao) a tenu, vendredi 13 septembre 2019, sa rencontre trimestrielle avec l’Association professionnelle des Banques et établissements financiers du Bénin (Apbef-Bénin). En examinant la situation économique aux plans international, sous-régional et national, les professionnels des finances et de l’économie ont réalisé que l’économie béninoise se porte à merveille.

Le taux de croissance économique tend vers 8% à cheval sur les années 2019 et 2020. Mais à condition que l’hypothèse de bons résultats dans les filières agricoles et d’une bonne mise en œuvre du Pag soit maintenue. Ce constat est celui des directeurs généraux d’établissements de créditsous l’égide de la Direction nationale de la Bceao qui procédaient à l’analyse de la situation économique et financière au plan national. Au nom des directeurs généraux des banques et établissements financiers, le directeur national de la Bceao, Alain Komaclo, et le président de l’Apbef, Lazare Noulékou ont exprimé leur satisfaction de la bonne orientation des indicateurs macroéconomiques de la région et du Bénin en particulier en dépit de la décélération des activités économiques au plan mondial. Selon les estimations, le taux de croissance économique du Bénin est de 7,2% en 2ème trimestre 2019 après une réalisation de 6,8% au premier trimestre. Les recettes de l’Etat sont également consolidées dans un environnement de stabilité de niveau général. Les crédits au profit des entreprises de télécommunication, de l’agroindustriel, du cimentier et des Btp continuent de progresser. Les directeurs généraux des banques se sont toutefois montrés sensibles au récent développement de la situation économique marquée par une résurgence des contraintes protectionnistes susceptibles d’avoir des effets sur l’économie béninoise. S’agissant des préoccupations spécifiques à la Bceao et aux banques, les deux parties ont principalement passé en revue des actions engagées par le secteur bancaire afin d’obtenir de meilleurs succès dans le cadre de la mise en œuvre du dispositif de soutien aux Pme/Pmi

 

JCK

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here