Home ACTUALITE Animation de la vie politique : Une opposition à plusieurs visages

Animation de la vie politique : Une opposition à plusieurs visages

0
2098

Il  »y a pas que les partis de la majorité qui sont catégorisés. On note finalement dans le rang des partis de l’opposition des prises de position qui expriment  une forme de séparation visible sur le plan des idéologies. D’un côté il y a ceux qui s’affirment de l’opposition constructive et de l’autre les plus raides. Par rapport à ce premier niveau de différenciation les premiers se démarquent des seconds par ce qu’ils appellent les propositions objectives qu’ils font. Même si dans le fond la démarcation est difficile à faire, il est curieux de noter au sein de l’autre catégorie appelée aile dure de l’opposition des niveaux de distinction. La première catégorie de l’aile dure est  celle des irréductibles dont la tête de pont manœuvre depuis Mènontin. Le style des partisans de cette école c’est  l’affront à tout  prix et le raidissement sans  désemparer. Ce sont des  gens en lutte permanente qui ne cachent pas leur rage face au régime. Dans ce même sillage, figurent des vieux au discours hostile au régime (les anciens présidents qui n’ont plus vraiment rien à prouver). A côté de ceux-ci, il y a la grande famille des modérés. Au sein de cette famille on aperçoit le jeune irréductible d’hier Guy Mitokpè qui semble visiblement adoucir sa verve en se désolidarisant discrètement de son maître. On croyait même à un moment donné que les irréductibles historiques que sont les acteurs politiques du Parti communiste du Bénin allaient se joindre au leader de Mènontin  pour la fameuse résistance mais ils font carrément cavaliers seuls cherchant eux aussi à marquer leur territoire. Finalement, le politicien de Mènontin est seul dans sa barque avec ses discours longs et faits d’invectives. Toujours au niveau des modérés mais avec des penchants pour un radicalisme mesuré, on aperçoit les autres dont les Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe), Éric Houndété et autres. Au-delà qu’ils ont un discours relativement moins acerbe, ils s’efforcent de démonter un minimum de disponibilité. La troisième catégorie de modéré et même de très modérés ce sont les militants de l’Usl. Ce parti est devenu assez silencieux ces derniers temps. Non contents de l’être, ses leaders font montre d’un réalisme politique et d’un centrisme qui laisse croire qu’ils sont de cette opposition dite constructive. Un peu plus constructifs sont les partis Fcdb de Soumanou Toléba et l’Udbn de Claudine Prudencio. Ils font preuve d’audace et d’ouverture d’esprit dans leur prise de position et se déclarent d’ailleurs d’une opposition constructive. Dans la recherche de solution à la situation à la situation politique, ils n’ont pas hésité à marquer leur accord pour saisir la main tendue par le chef de l’Etat à travers l’idée de rassembler toute la classe politique autour d’une même table. En tout cas, au sein de cette opposition, des divergences sont assez prononcées, ce qui risque de façonner le paysage politique les jours à venir.

Hospice Alladayè

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here