Anselme Amoussou sur les résultats des examens de fin d’année:« Il faut encore plus d’efforts pour de meilleurs pourcentages »

0
908

Le décryptage des résultats des différents examens de fin d’année était l’un des sujets au menu de l’émission « Zone franche » de la chaîne de télévision privée Canal3, dimanche 16 août 2020. L’invité Anselme Amoussou, Secrétaire général de la Confédération des syndicats autonomes (Csa-Bénin) pense que les pourcentages, 49,73, 51,19, et 84,70 respectivement obtenus pour le Baccalauréat, le Brevet d’études du premier cycle (Bepc) et le Certificat d’études primaires (Cep) respectent les standards habituels enregistrés au Bénin ces dernières années. Il a ajouté qu’il faudra encore plus d’efforts pour que les pourcentages relatifs au Bepc et au Bac dépassent la barre de pourcentage des 60, 70% ou encore plus. « Nous devons cesser de demeurer dans le triomphalisme qui nous caractérise dès l’obtention des résultats inférieurs 50% », a-t-il martelé en précisant que les temps sont révolus pour que le système éducatif continue de produire plus d’échecs. Réagissant sur la faible performance des candidats du Cep pour ce qui concerne les matières que sont la dictée et les mathématiques, le syndicaliste a souligné que ces résultats bien en dessous de la moyenne s’expliquent par l’abandon de la dictée à un moment donné et surtout le défaut de la formation des formateurs avec la fermeture des écoles professionnelles d’enseignement. A propos d’une reforme qui serait en cours et qui vise à faire disparaître le Cep, Anselme Amoussou propose que les réflexions soient poussées et que le bon mécanisme de passage des apprenants du primaire au secondaire soit trouvé avant l’exécution de la réforme. Analysant la crise sanitaire qu’a imposée la pandémie du Coronavirus, l’invité en dépit de quelques appréhensions, a décerné un satisfécit au gouvernement dans ce domaine notamment avec les innovations telles que les cours à distance à travers la radio ou la télévision et autres plateformes, la création de plateforme « eresultats ». Pour un bon déroulement de la rentrée académique 2020-2021, le syndicaliste appelle l’Exécutif à entamer à temps le dialogue social avec les différentes centrales et confédérations syndicales.

 

Marcus Koudjènoumè

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here