Application rigoureuse de la loi pour éviter l’extinction de la faune sauvage:La partition de la justice attendue  

0
227

Les criminels fauniques doivent être punis à la hauteur de leur forfaiture pour la sauvegarde de la faune sauvage. C’est ce que pensent les activistes. Jouant leur contribution dans la protection des espèces intégralement et partiellement protégées, ils demandent à la justice de ne plus aller de main morte dans l’application de la loi car c’est le seul moyen pour eux, de sauver les espèces en danger d’extinction. Le Bénin dispose d’une loi qui peut permettre de discipliner les trafiquants. Il s’agit de la loi 2002-16 du 18 octobre 2004 portant régime de la faune en République du Bénin et de son texte d’application. Les présumés trafiquants surpris à Kandi en octobre 2020, en flagrant délit de commercialisation de quatre pointes d’ivoires d’éléphants doivent répondre de leurs actes conformément à la loi car, c’est après l’abattage de deux éléphants que les quatre défenses ont été arrachées. Le gouvernement est résolument engagé dans le combat. La preuve, il a transmis en septembre 2020 à l’Assemblée nationale, le projet de loi portant protection et règles relatives au commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction au Bénin. Cette décision salutaire de l’Exécutif renforce les mesures de protection des espèces menacées. L’article 62 de ce projet de loi précise que « tout transporteur ou tout transitaire qui accomplit pour l’exportation ou l’importation d’un spécimen d’une espèce soumise aux dispositions de la présente loi, un acte de sa profession sans exiger le titre requis, est puni d’un emprisonnement de 3 mois à 6 mois et d’une amende de 100.000 FCfa à 1.000.000 de FCfa ou d’une de ces deux peines seulement ». Cet extrait témoigne de ce que d’autres aspects du commerce illicite de trophées d’espèces protégées sont pris en compte. La lutte prendra une nouvelle dimension dès l’entrée en vigueur de cette loi au Bénin.

Serge Adanlao

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here